Créer des partenariats : La prise de contact (Partie 2/3)

3

Prendre contact avec des partenaires pour créer des partenariats

Dans la première partie de cette série de 3 articles, je vous ai montré la procédure que j’utilise pourrechercher des partenaires pour ma Web-Entreprise.

Je vais consacrer cette deuxième partie à un point très crucial de la création de partenariats : La prise de contact. La prise de contact, c’est là où le côté « humain » doit être pris en compte. De l’autre côté, vous allez avoir un être humain qui va prendre une décision. Cet humain, il va se baser sur plusieurs critères pour vous répondre soit positivement, soit négativement. Et comme vous allez le voir, il n’y a pas que le contenu de la prise de contact qui influence, mais tout un tas d’autres choses…

Partie 2 : La prise de contact

Tous les Web-Entrepreneurs qui contactent quelqu’un une toute première fois pour un partenariat (ça a été mon cas), font cette même erreur. C’est de croire que, vous êtes une opportunité pour la personne en face de vous, à partir du moment où vous allez lui proposer de l’argent en échange, ou n’importe quel autre chose.

Si c’est votre cas, retenez bien cette phrase : Vous n’êtes pas une opportunité, vous êtes un risque. Plus la personne que vous allez contacter est influente, plus vous serez un risque pour lui. Non seulement vous êtes un risque, mais aussi la plupart de ce que vous pourriez lui proposer, il n’en a rien à faire.

« Mais si je lui propose de l’argent en échange, ça permet d’augmenter son chiffre d’affaires non ? »

Pas forcément ! Imaginons qu’une entreprise vous fasse confiance, et qu’elle parle de vous à l’ensemble de sa base de données de prospects. Problème, les personnes ne sont pas satisfaites de cette recommandation. Soit elles n’apprécient pas le produit, soit elles ne se sont pas inscrites pour ça, ou pour n’importe quelle raison. Du coup, cette entreprise va avoir une baisse de la satisfaction clients, probablement une détérioration de son image, des gens qui vont parler de lui négativement sur d’autres sites, etc.

Résultat : Grosse diminution du chiffre d’affaires

Il est très important de comprendre que non seulement vous êtes un risque, mais non seulement ses intérêts sont parfois bien différents des vôtres. Personne, absolument PERSONNE, n’a pour intérêt de VOUS faire connaître. Encore moins, si ça leur demande du travail : Créer des publicités, rédiger des mails, etc. Leur intérêt se situe autre-part, et c’est là que vous devez chercher…

1. Connaître l’intérêt de votre interlocuteur : Si vous êtes un risque pour lui, vous devez pouvoir lui présenter des opportunités. En général il ne faut pas chercher bien loin, la plupart du temps l’intérêt de la plupart des Web-Entreprises, c’est d’augmenter leur base de prospects et d’avoir davantage de clients, de façon directe ou indirecte. Si vous réalisez une interview et que cette interview amène plusieurs milliers de visiteurs sur le site de l’intéressé, ça c’est de la valeur par exemple.

L’argent qui découle d’un partenariat est en général très minime pour le partenaire. C’est en général un très mauvais argument, l’argent sera la conséquence d’une augmentation d’un nombre de clients pour lui, c’est ça que vous devez l’aider à obtenir.

Cherchez autre-part, offrez-lui vos services gratuitement, du contenu, de la popularité, des produits… Et si vous n’avez rien de tout ça. Il est très important de le construire D’ABORD, avant TOUTE DEMANDE DE PARTENARIAT. Construisez une popularité, une crédibilité, construisez une certaine valeur, que vous serez capable de partager ensuite.

Une fois que vous aurez fait ça, respectez toujours cette règle : Pensez toujours à l’intérêt de votre partenaire avant le vôtre. Offrez-lui toujours davantage que ce que vous allez recevoir, et n’hésitez pas à penser « long terme ».

2. Le moyen de contact : Le mail est le moyen le plus utilisé, car il est SIMPLE d’accès. Mais c’est également « le pire » moyen de contacter quelqu’un. C’est là où arrivent toutes les demandes, toutes les newsletters, etc. Mais parfois vous n’avez tout simplement pas le choix, vous trouverez rarement un numéro de téléphone sur un site web, et il est plus rentable d’envoyer un email que de perdre du temps à tenter une autre approche. Il y a quelques contournements à ça, j’en parle un peu plus bas…

Une deuxième chose importante, c’est qu’il est TRÈS difficile de faire confiance à quelqu’un que l’on ne connaît pas. Si vous n’avez pas déjà eu un premier contact auparavant, et encore pire s’il n’a pas entendu parlé de vous dans le marché. Donc de préférence, dès que vous en avez l’occasion, ayez un premier contact « sans risque » avec ces partenaires. Puis veillez à acquérir une première crédibilité sur votre marché.

3. Le contact : Comme je vous le disais, il y a un moyen « détourné » pour ne pas utiliser les emails, tout en utilisant les emails. L’idée c’est de faire la prise de contact, mais de proposer à l’intérieur de rappeler la personne par téléphone, ou alors d’aller lui rendre visite. Veillez à laisser vos coordonnées (Numéro de téléphone, skype, etc.). Très souvent quand j’envoie ce genre d’emails, j’ai des partenaires qui me rappellent spontanément, ou m’ajoutent sur Skype. Alors que d’autres préfèreront tout simplement continuer le contact par email…

Si vous avez l’occasion de discuter en face à face, n’hésitez pas. Repérez les principaux évènements de votre marché, et récupérez la liste de participants. En général elle se trouve sur le site de l’évènement, sauf s’il est privé. Le cas échéant, proposer une interview en face à face est un bon moyen de pouvoir discuter avec quelqu’un les yeux dans les yeux.

Pour en revenir à la prise de contact en elle-même, soyez bref dans votre discours, et personnalisez le. Pas de « Bonjour Mr. le responsable », mais bel et bien le nom de la personne que vous souhaitez joindre. Puis dès le début de l’email, une courte présentation de vous même, l’objectif est surtout de montrer votre crédibilité. Puis l’objet de votre prise de contact, et la liste des bénéfices que vous pouvez apporter à cette personne. C’EST TOUT ! Vous entrerez dans les détails, si cette personne est intéressée par la liste des bénéfices (Vous pouvez même préparer une page sur votre site, pour donner davantage de détails, mais le but est de ne pas surcharger l’email ou le coup de téléphone). Votre activité ou votre campagne ne doit pas non plus dépendre de sa réponse, donc évitez également de laisser transparaître cette impression.

J’avais publié un exemple de proposition de partenariats pour demander un échange de liens sur cet article, n’hésitez pas à vous en inspirer. Court, concis, net et précis.

C’est tout pour la deuxième partie, à très vite pour la 3ème partie : la relation

Et vous, vous en pensez quoi?
Newsletter Marketing

3 Réponses

  1. Hanne dit :

    Bonjour Davy,

    Merci pour cet article !
    J’adore la phrase « Vous n’êtes pas une opportunité, vous êtes un risque ».

    Demander un partenariat tout de suite, dès la première prise de contact, est comme demander la personne en mariage avant de faire la permière rencontre –>
    99,9% du temps ça ne marche pas, ça fait peur et si la personne accepte il y a des grandes chances que ça fini très rapidement en divorce !

Pas de timidité, donnez votre opinion! (Do Follow à partir du 5ème Commentaire!)


En validant ici votre adresse email ou autre donnée, vous acceptez aussi de recevoir des informations, conseils, et des relances commerciales de la part de Davy Network. Seules les informations que vous avez fournies seront utilisées, sans excéder 10 communications par mois. Votre confidentialité est importante pour nous, vos données sont en sécurité et ne sauraient, en aucun cas, être transmises à titre gratuit ou onéreux, à des tiers, personnes physiques ou morales. La liste de diffusion est enregistrée à la CNIL sous le n°1542152 et respecte la loi Informatique et Libertés. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et facilement depuis chaque contact ou sur simple demande.

© 2014 TonWebMarketing.fr - Blog WebMarketing, Monétiser son Blog, Webmarketing, Business. Tous Droits Réservés.
Un site qui a La Web Attitude.