Comment ne pas obtenir du travail si vous vendez vos services sur internet

4

Vendre Ses Services Sur Internet

Je recrute occasionnellement des prestataires pour mes sites sur Odesk. Et à chaque occasion, j’ai au moins 75% des candidatures, qui ne correspondent pas à l’annonce, ou pire, avec un profil qui correspond, mais une réponse totalement hors sujet… dès le premier contact…

Si vous vendez des services sur internet, design, programmation, consulting, rédaction, traduction, etc. Alors ce message vous concerne, si vous voulez avoir toutes les chances d’être en haut de la liste des choix. Et si vous embauchez des prestataires comme moi, voici quelques idées pour vous orienter dans votre choix.

Donc au fil de mon expérience, j’ai réfléchi à la liste des choses qui font que je ne retiens pas une candidature, ce qui en fait donc une liste de choses à ne pas faire si vous vendez vos services sur internet.

Je tiens à souligner qu’au départ, que chacun à des chances égales au départ, et que chaque candidature est traitée avec la même attention et le même interêt. Seulement il faut bien faire un choix, parfois le choix est évident, mais il faut tout de même prendre en compte d’autres critères que le Portfolio …

Comment faire fuir les clients ?

1. Ne pas lire les spécifications du job

Dans le job il est spécifié : Personne ayant au moins 4/5 d’évaluation, qui parle parfaitement anglais. Le critère n’est pas respecté, la personne a perdu son temps car le profil que je recherche est simplement différent, et je dois refuser l’offre.

De temps en temps, dans le job, j’écris “Si vous avez lu cette application, alors écrivez “Candidat intéressé” au début de votre candidature” (Pour les gros travaux). Ainsi, on peut avoir une idée de l’intérêt des prestataires pour notre job.

2. Ne pas répondre aux spécifications

Les candidats m’ont vanté leurs qualités en copiant-collant beaucoup de phrases toutes faites parlant de «solutions» et de «partenariats» dans leurs candidatures.

Pour susciter l’intérêt de quelqu’un sur une proposition, parlez moins de vous et plus des avantages pour lui. Une des premières choses que j’ai apprises au sujet des demandes d’emploi est que vous devez montrer comment vous répondez aux critères du poste, pour voir si vous pouvez être sur la même longueur d’onde que l’employeur. Utilisez votre expérience, pour appuyer ce que vous pouvez faire pour le client, pas pour vanter vos capacités.

3. Beaucoup de jargon incompréhensible

J’ai quelques connaissances techniques, donc j’arrive à m’y retrouver. Ceci dit, je reçois parfois des mots que je suis incapable de comprendre. Et je n’ose imaginer, pour l’entrepreneur classique qui se lance tout juste sur internet. Cela arrive à n’importe qui traitant avec des entreprises sur le Web. Les candidats doivent parler au client de son site et de ses besoins, et éviter un discours trop technologique. En expliquant les choses si nécessaire.

Utilisez des phrases courtes et accrocheuses, sans blablas. Parlez de façon convaincante sur la façon dont vous pouvez résoudre le problème de votre client, et expliquez vos choix. Avec les mots les plus simples possible

4. Les références “bientôt disponible”

Vous dites que vous avez travaillé pour beaucoup de clients, mais il est écrit «Bientôt Disponible» sur la page Web où votre liste de clients est censé être. Hmmmm…

5. Les pages «En Construction» sur votre site Web professionnel

Cela ressemble au site d’un amateur. Une autre raison de l’éviter dans votre application. Prévoyez de terminer complètement votre page web, avant de partir à la recherche de vos premiers clients.

6. Mettre seulement des photos des sites que vous avez faits, plutôt que des liens vers les sites réels

J’aurais aimé voir certains exemples de travaux. Les photos peuvent être truquées, et ne montrent pas la programmation de fond. Avec les liens de sites, on peut avoir une idée de la navigation, de l’optimisation… pas simplement de l’aspect visuel.

7. Aucune mention de votre propre site web

Laissez-nous deviner où se trouve votre propre site (si vous en avez un). C’est plus amusant! J’ai d’abord essayé de deviner à partir des adresses e-mail. Au bout d’un moment, j’ai renoncé. En général, on attend d’un prestataire, qu’il ait au moins un petit site vitrine, où il expose son travail, sur lequel on peut en savoir plus.

8. Pas de candidature spécifique et personnalisée

Juste un message disant “je suis un grand designer, je suis la personne parfaite, embauchez-moi” ? Suivant! J’aimerais au minimum savoir, ce qu’un prestataire est capable de faire, comment il va le faire, pourquoi il sait le faire, en combien de temps…

9. Utiliser Gmail ou Hotmail pour votre adresse e-mail

Un professionnel ne devrait pas utiliser un service de messagerie gratuit. Les offres d’hébergement les plus basiques coûtent 5€ par an maintenant. Gmail est encore acceptable. Ceci dit, c’est une preuve de qualité, que d’utiliser une adresse email professionnelle.

10. Fautes d’orthographe et de grammaire

La civilisation occidentale est vouée à utiliser un jargon SMS comme moyen standard pour écrire aux gens. Mais si vous cherchez du travail, une bonne orthographe et une bonne grammaire sont importantes. Encore une fois, pas vraiment pour la compréhension, mais si en soignant votre orthographe, ça veut dire : Je fais attention à mon travail, et je le fais bien.

11. Une description interminable et vantant l’entreprise

Je suppose que ça pourrait impressionner dans certain cas, seulement, très peu sont les personnes qui ignorent comment fonctionne internet de nos jours. Pour ma part, je préfère 1000 fois savoir ce que l’on peut faire pour moi, que ce que peut faire l’entreprise. Par exemple pour une application Iphone, j’ai reçu des candidatures me ventant des applications Android, de la programmation, etc.

12. Ne pas chercher le contact avec l’employeur

Lors du premier contact, sauf si vous n’en avez pas le droit, n’hésitez pas à proposer plusieurs moyens de contact (Skype, Téléphone, Email, Site Web…) Un concepteur de site Web qui peut communiquer clairement au téléphone et qui est efficace a une avance considérable sur les candidats se servant uniquement des e-mails. Tout simplement car certains clients, préfèrent certains moyens de communication que d’autres, et cela peut également varier selon le projet.

N’hésitez pas également à relancer tant que vous n’avez pas reçu une réponse définitive. Avec toutes les candidatures que je reçois à chaque Job, il m’arrive d’en oublier certaines…

13. Rester mystérieux

Les e-mails sont impersonnels. Tout ce qui peut vous faire passer pour un être humain, une personne, un allié et ami potentiel, est une bonne chose. Cela va vous rendra plus mémorable.
Cependant, vous devez remplir tous les autres critères aussi. Vous pouvez être un mec super, mais si vous êtes un développeur Unix et qu’ils veulent du Windows, oubliez ça.

Soyez extrêmement précis dans ce que vous pouvez faire, ne cacher rien et ne modifiez pas la vérité, en faisant croire que vous correspondait au profil lorsque ce n’est pas le cas. Si par chance vous obtenez le job, la suite pourrait bien ne pas être très agréable…

14. Envoyez des données incomplètes

Une candidature par téléphone, dans laquelle deux fois le nom d’un site difficile à comprendre est prononcée, mais aucun numéro de téléphone ou email pour recontacter… C’est très difficile. Était-il le bon ? Qui sait…

15. Trop cher

Lorsque je définis un budget, et que je ne spécifie pas dans le job “Négociable”, c’est que je ne cherche pas à dépenser davantage dans le projet. Donc pour un logo à 50 dollars, je m’attends à quelque chose de bonne qualité, mais tout de même relativement simple. Pourtant, j’ai des offres à 70, 100, voir 120 dollars… pour des créations beaucoup trop élaborées. Vu le nombre d’offres, je ne cherche jamais à négocier…

Il m’arrive de ne pas savoir ce que vaut réellement un projet, dans ce cas je mets un budget estimatif (Mais pas très haut), et je demande expressément aux prestataires de me donner leur prix, sans tenir compte du budget.

16. Donner son tarif horaire

Oubliez ça. Les emplois de conception Web peuvent être clairement définis, en termes de temps, de travail et des logiciels requis. Un prix définitif doit être convenu d’avance, afin de définir un contrat. Sinon, vous laissez le client ouvert à la merci de factures imprévues…

En échange, attendez du client qu’il spécifie exactement ce qu’il veut. Soyez tout de même un peu flexible, tant que ça ne rallonge pas la durée estimée du projet. J’attends de mes prestataires qu’ils soient capable de faire face à quelques imprévus. (Le client est en général capricieux, je me déclare coupable)

17. Retarder la candidature

Les premières offres ont été scrutées minutieusement, plusieurs jours voir plus ont passés depuis la publication…Et je reçois une candidature, qui correspondait exactement à ce que je recherchais. Gros soucis, le travail avait déjà commencé avec quelqu’un d’autre…

18. Le copier-coller

Vu le nombre de jobs publiés, beaucoup de prestataires se contentent de copier-coller la même description pré-rédigée, et de l’envoyer à tous. Le problème, c’est que ça ne répond pas à la description du job dans la majorité des cas, et cela peut être considéré comme un manque de respect. Car cela signifie “Je n’ai pas vraiment lu le job, mais je suis là”.

Prestataires francophones, vous avez tous les éléments en main pour améliorer vos candidatures :). Si je devais résumer tout cela en un mot, je dirai : “L’écoute”. Pour moi, c’est ce que j’attends en premier d’un prestataire (Qui correspond au profil que je recherche). Et croyez-moi, ce n’est pas si facile à trouver !

Au sujet de Davy

Davy Duthieuw a écrit 320 articles.

Entrepreneur et Webmarketeur

Newsletter Marketing

4 Réponses

  1. Elodie dit :

    Merci pour cet excellent article, c’est rare de trouver des témoignages de porteurs de projet sur la manière dont ils sélectionnent leurs prestataires.

    Je suis moi-même prestataire de services (création de site internet et rédactionnel) et je pense qu’avec un peu de jugeote, il est simple de comprendre ce que désire un client. Je mettrai toutefois un petit bémol sur le point numéro 15 : lorsqu’on est prestataire et qu’on utilise un site de mise en relation (pour ma part Codeur, mais je suppose que c’est partout pareil), on finit par être agacé du nombre de personnes qui veulent des trucs ultra top pour des budgets riquiquis :
    Je ne sais pas combien j’ai vu d’offres du type “un site complet pour 300€” par exemple ! Vous citez l’exemple d’un logo à 50€. Pour moi c’est largement en-dessous du prix.

    Alors peut-être souhaitez-vous effectivement quelque chose de très simple, mais dans tous les cas ça prend du temps et coûte, à mon avis, plus cher : temps passé pour la prise de contact, temps passé pour comprendre le projet, temps passé pour réfléchir à des propositions, temps passé pour soumettre plusieurs propositions et même en proposer d’autres selon le retour…
    Même pour un simple logo, on peut vite arriver à 2-3h de travail. Et parfois bien plus, car beaucoup de clients ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent ou n’expriment pas bien leurs besoin. Or 50$ pour 3h de boulot, ce n’est pas faisable pour une entreprise qui devra en plus payer les charges etc.

    Mis à part ce détail que je tenais à relever, je suis d’accord sur tous les points cités ! Et je suis coupable pour l’adresse gmail 🙂

    • Davy dit :

      Bonjour Elodie,

      Merci de ton retour. Les prix sur Odesk baissent par rapport à Codeur par exemple, car la place de marché accueille des gens du monde entier. Les prix ne sont pas les mêmes sur le marché francophone, ou sur le marché Indien. Le point négatif, c’est la qualité et la proximité. Mais beaucoup de web-entrepreneurs et de blogueurs, ont juste besoin d’un boulot de 30 minutes, avec une police spécialisée et une petite courbe pour le personnaliser.

      Mais certes, les prix sont plus élevés sur le marché francophone. En l’occurrence, pour le point 15, je parlais d’Odesk. Sur Odesk, 50euros est encore élevé pour un logo tout simple. (Mais bien bas pour un logo de qualité, ou pour développer une véritable identité)

      D’autre part, l’avantage pour les porteurs de projets, c’est qu’ils peuvent faire jouer la concurrence. Un freelance pourra ainsi s’autoriser un salaire moins élevé qu’une entreprise, avec des charges. D’autant plus si il s’agit d’un freelance dans un autre pays. Ainsi, je pense que les prix sont ce qu’ils sont à cause du marché, et que les grosses entreprises peuvent difficilement être compétitives à cause de ça, sur des petits projets.

      Mais elles auront l’avantages, sur les gros projets.

      Les clients sont capricieux, surtout en ce qui concerne les prix 😉 Pour ma part, les offres qui dépassent de beaucoup mon budget, à part si je précise dans le projet que le prix est indicatif, c’est pour moi un point négatif. A moins que le portfolio, soit vraiment supérieur aux autres 😉

      A bientôt!

  2. Bojour Davy,
    J’ai moi aussi fait appel à odesk , c’est vrai qu’on est submergé immédiatement après avoir fait une demande de prestataire.
    En gros tu passe plus de temps à refuser les demandes qu’à faire le choix entre les rares retenus.

    Tes conseils sont très utiles pour ceux qui veulent avoir une chance d’être retenu.

    • Davy dit :

      Hello Manuel,

      Exact, par correction je réponds à toutes les demandes que je ne souhaite pas retenir. Ceci dit, ces critères te permettent de voir qui a vraiment lu ton annonce, et qui respecte tes conditions. Un prestataire qui postule sans lire l’annonce, ce n’est pas la peine de répondre, et c’est du temps gagné pour toi.

      Quoi qu’il en soit, les choses sont toujours différentes, vues par le prestataire, ou l’employeur 🙂

      A bientôt!

Pas de timidité, donnez votre opinion! (Do Follow à partir du 5ème Commentaire!)


En validant ici votre adresse email ou autre donnée, vous acceptez aussi de recevoir des informations, conseils, et des relances commerciales de la part de Davy Network. Seules les informations que vous avez fournies seront utilisées, sans excéder 10 communications par mois. Votre confidentialité est importante pour nous, vos données sont en sécurité et ne sauraient, en aucun cas, être transmises à titre gratuit ou onéreux, à des tiers, personnes physiques ou morales. La liste de diffusion est enregistrée à la CNIL sous le n°1542152 et respecte la loi Informatique et Libertés. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et facilement depuis chaque contact ou sur simple demande.

© 2016 TonWebMarketing.fr - Blog WebMarketing, Monétiser son Blog, Webmarketing, Business. Tous Droits Réservés.
Un site qui a La Web Attitude.