Web Design des années 90 : En avez-vous sur votre site ?

12

Un regard nostalgique sur le Web design des années 90, et un avertissement pour ceux dont le site est un anachronisme accidentel. Le design est aujourd’hui, un facteur qui fait clairement la différence entre un site et un autre. Vous ne pouvez plus vous permettre de le négliger !

Passé

Rappelez-vous de l’époque où chaque PC était beige, chaque site avait une petite icône de Netscape sur la page d’accueil, Geocities, Ifrance et Tripod hébergeaient à peu près toutes les pages personnelles, et “Google” était juste un mot qui sonnait bizarrement en 1999.

La fin des années 1990 a marqué la fin de l’enfance ludique de la toile, une époque de grandes attentes pour l’avenir et de normes assez faibles pour le présent. Ce furent les jours où faire une recherche sur le Web signifiait se pencher sur plusieurs pages de listings plutôt que regarder les trois premiers résultats – ceci dit, relativement peu de ces sites ont été motivés par le profit.

Les médailles du Web design de 1990

Bien sûr, quand quelqu’un dit qu’un site semble venir de 1996, ce n’est pas un compliment. Vous commencez à imaginer des images de fond grossières, et un petit “écrivez-moi” en forme de boîte aux lettres, avec des lettres qui entrent et sortent en boucle. Amateurisme, non professionnel, prétentieux et inutilisable, sont tous les adjectifs qui décrivent assez bien comment la plupart des sites ont été faits il y a dix ans. Un site était un trophée personnel, une volonté de partager et vanter ses passions.

Pourquoi les sites étaient si mauvais à l’époque?

Les connaissances : Peu de gens savaient comment construire un bon site Web à l’époque, avant que les autorités, comme Jakob Nielsen commencent à évangéliser leurs études sur le comportement des utilisateurs sur le Web.

Les difficultés : En ce temps-là, il n’y avait ni une abondance de logiciels ni des modèles qui pouvaient produire un site Web visuellement agréable et facile à utiliser en 10 minutes, tels que Worpress. Au lieu de cela, soit vous codiez à la main votre site avec le bloc-notes, soit vous utilisiez FrontPage ou Dreamweaver.

Les vantardises : Quand un nouveau jouet sortait, que ce soit JavaScript, Java, les frames, les GIFs animés ou Flash, il se retrouvait entassé dans la boîte à jouets déjà pleine d’un site Web, indépendamment du fait qu’il serve à quelque chose.

En parcourant « l’Internet Archive WayBack », il est difficile de ne pas ressentir un petit pincement de nostalgie pour une époque plus simple où nous étions tous des débutants dans ce domaine. Pourtant, l’une des meilleures raisons de regarder le design des sites Internet des années 90, c’est pour éviter de répéter les erreurs de l’histoire du Web design. Ce serait un exercice utile pour le nombre tragique de pages personnelles et de sites Web de petites entreprises aujourd’hui, qui sont accidentellement rétro.

Comment éviter cela pour votre site web :

Les pages Splash

Aux alentours de 1998, tous les sites Web sur Internet découvraient Flash, le logiciel qui permettait d’animer facilement des images sur un site Web. Soudain, vous ne pouviez plus visiter la moitié des pages sur le Web sans passer par au moins trente secondes d’un logo tournant, scintillant, coulissant, ou rebondissant à travers l’écran. Une intro qui en jette !

Les « pages Splash » en Flash, c’est ainsi que ces animations d’ouverture ont été appelées, sont devenues la version Internet des photos de vacances. Tout le monde aimait afficher du Flash sur leur site, et tout le monde détestait avoir à regarder la présentation Flash des autres.

Parmi les milliers de pages Splash créées dans les années 1990 et quelques-unes encore faites aujourd’hui, pratiquement aucune n’a déjà communiqué une information utile ou fourni un divertissement. Elles étaient des monuments à l’ego des propriétaires des sites Web. Pourtant, aujourd’hui, alors que tant de propriétaires de site Web d’entreprise travaillent si dur à chasser le moindre détail d’efficacité de leurs sites, il est presque charmant de penser à un propriétaire d’entreprise mettant son égo bien en avant au risque de voir ses visiteurs cliquer sur le bouton “retour” au lieu d’assister à une animation d’accueil.

Les problèmes de texte

«Bienvenue sur…” La page d’accueil de chaque site Web de 1996 devait avoir le mot «bienvenue», quelque part, le plus souvent dans le titre des pages. Après tout, “bienvenue” n’est pas la chose la plus vitale à dire sur une page Web en premier lieu ?

Les images de fond

Vous rappelez-vous de tous ces gens qui mettaient des photos de leurs enfants en mosaïque au fond de chaque page ? Vous rappelez-vous à quel point il était amusant d’essayer de déchiffrer le texte aux endroits où la couleur de la police et la couleur de l’image étaient les mêmes ?

Un fond sombre et un texte clair

Mon préféré était la police orange sur fond violet, bien que l’omniprésent texte jaune sur bleu, vert ou rouge était beau également. Bien sûr, tous ceux qui rendront leur texte ridiculement difficile à lire, vous font en fait aimablement savoir qu’ils n’ont rien écrit qui mérite d’être lu.

Des paragraphes entiers de texte centré

Après tout, des millénaires de d’alignement à gauche n’ont-ils pas assez fatigué nos yeux ?

“Ce site est optimisé pour Netscape 4.666 et une résolution de 1000×3300”

C’était toujours si mignon quand les propriétaires de sites imaginaient réellement que quelqu’un, à part leurs mères, change de navigateur juste pour pouvoir admirer le site Web d’un parfait inconnu.

L’édition tout en image, sans texte

Certains des pires sites ont rendu service au monde entier en mettant tous leurs textes en forme d’image afin qu’aucun moteur de recherche ne les trouve jamais. Quel sacrifice!

Les pages hyperactives

Copier la TV était une maladie psychologique courante dans le Web design des années 1990. A l’époque, le streaming vidéo et même Flash en étaient encore à leurs balbutiements, et permettaient aux Web designers de rendre simplement les éléments de leurs pages aussi animés que des pois sauteurs du Mexique.

Les GIFs Animés

En 1996, juste avant l’arrivée de Flash, les GIFs animés ont été à la mode, et ont dansé, glissé, et défilé devant les yeux des internautes essayant de lire le texte sur la page.

Le texte défilant

Juste au cas où vous trouviez cela trop facile de mettre sur vos pages des graphiques animés, le Web designer ambitieux du milieu des années 1990 avait une astuce simple mais puissante pour vous provoquer un mal de tête : le texte défilant. Grâce à la magie du langage JavaScript, les propriétaires de sites pouvaient réaliser le mélange parfait entre un défilement trop rapide pour lire confortablement et un défilement trop lent pour lire rapidement.

Ces erreurs ne sont plus permises !

A une époque, les propriétaires d’entreprise pouvaient même séparer le sérieux et la fantaisie en se basant simplement sur l’aspect des sites Web (professionnels ou non). Malheureusement, le développement des logiciels de création de pages Web avec modèles fait qu’aujourd’hui, n’importe qui peut créer un site Web aussi bon que le site au plus grand budget de design d’il y a cinq ans.

Bien sûr, il y a encore quelques sites dont les propriétaires semblent essayer de ressusciter les GIFs animés, les images de fond, et les textes laids. Ils représentent les derniers poilus de la génération d’internet des années 90, et aujourd’hui, la simplicité, la rapidité, et le confort, sont les maîtres-mots pour une bonne ergonomie sur un site internet.

Au sujet de Davy

Davy Duthieuw a écrit 320 articles.

Entrepreneur et Webmarketeur

Newsletter Marketing

12 Réponses

  1. laurent dit :

    Bonjour Davy et merci pour ton article. Bon article sur le design. Je crois que chaque site ou blog doit travailler sur le sujet. La majeure partie de ceux que je visite sont partiellement ou identiques surtout en ce qui concerne wordpress, c’est dommage car c’est un outil que l’on peut créer à son image. Les header sont très peu travaillés pourtant c’est très important pour son image et son identité tout en gardant les trois caractères important que tu décrit à la fin de ton article.
    A bientôt

    • Davy dit :

      Salut Laurent,

      Merci de ton commentaire !
      En effet il y a un nombre incalculable de sites, qui n’a pas de logo ou de header, c’est une des premières choses que l’on voit en arrivant. Pour l’image, ça a un impact énorme …

      • Salut Davy,
        Effectivement, une image vaut mille mots c’est bien connu.

        Je trouve incroyable que toutes ces (mauvaises) habitudes soient aussi bien ancrées. Il y a tellement de gens qui veulent mettre du fluo clignotant partout sur leur site…

        Vivement que ça change !

        • Davy dit :

          CAvec la prolifération des CMS de tous genre, et vu la professionnalisation du milieu, il y a eu beaucoup d’améliorations à ce niveau ! Mais tous les jours il y a quelqu’un qui découvre les technologies du Web pour la première fois 🙂

  2. Joseph dit :

    Salut Davy,

    Merci pour cette exhortation sur le design qui consistent à encourager tout propriétaire d’un site ou d’un blog à se démarquer.

    Certes, la monotonie communique un état de routine dans quelconque domaine. Sur la toile, posséder quelque chose qui différencie quelqu’un des autres a un impact considérable, qui fait que les internautes découvre de l’expertise.sur ça.

    Bien cordialement.

    Joseph

    • Davy dit :

      Chaque jour je m’émerveille de l’interactivité que propose Facebook. Une utilisation de maître de l’ajax! Et je pense que c’est en partie pour cette raison, que les gens y passent autant de temps.

  3. valerie dit :

    Je bossais pour Multimania dans les années 90, responsable du référencement des sites… Alors j’en ai vu des sites avec du texte défilant, des gif animés, des trames de fond … ça faisait mal aux yeux. Je bosse en agence web aujourd’hui, et j’ai parfois qq clients nostalgiques qu’il faut dissuader.

  4. En visitant notre ancien site web j’ai constaté pourquoi l’administration a décidé de changer le design de site complétement.
    Les choses avancent non 🙂
    Mais bon chaque choses a ses débuts !

Pas de timidité, donnez votre opinion! (Do Follow à partir du 5ème Commentaire!)


En validant ici votre adresse email ou autre donnée, vous acceptez aussi de recevoir des informations, conseils, et des relances commerciales de la part de Davy Network. Seules les informations que vous avez fournies seront utilisées, sans excéder 10 communications par mois. Votre confidentialité est importante pour nous, vos données sont en sécurité et ne sauraient, en aucun cas, être transmises à titre gratuit ou onéreux, à des tiers, personnes physiques ou morales. La liste de diffusion est enregistrée à la CNIL sous le n°1542152 et respecte la loi Informatique et Libertés. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et facilement depuis chaque contact ou sur simple demande.

© 2016 TonWebMarketing.fr - Blog WebMarketing, Monétiser son Blog, Webmarketing, Business. Tous Droits Réservés.
Un site qui a La Web Attitude.