Monétiser son site : Vendre de la publicité en direct

22

Cet article a été écrit en collaboration avec PubContact qui propose des conseils pour monétiser son site, et un annuaire pour y inscrire votre site si vous vendez de la publicité en direct.

Monétiser son site
Peu de blogueurs et webmasters prennent aujourd’hui le temps  de prospecter des annonceurs pour vendre leurs espaces publicitaires en direct. La tendance est plus tournée vers les régies et plateforme d’affiliation. Ces intermédiaires permettent aux annonceurs de faire la promotion de leurs produits ou services sur des sites éditeurs.

La relative facilité à mettre ces programmes en place et le peu de temps nécessaire à la gestion des emplacements publicitaires peuvent expliquer ce phénomène. En effet, il suffit d’installer un code fournit par la régie sur son site pour démarrer la diffusion des annonces et commencer à monétiser son site.

La publicité en directe est beaucoup plus rentable

Bien que plus lourde à gérer, la vente de publicité en direct s’avère généralement plus rémunératrice. Il est vrai qu’elle permet tout d’abord d’éviter les commissions des différents intermédiaires. Pour ne citer que cet exemple, Adsense reverse 68% du prix payé par l’annonceur à l’éditeur. Google prélève donc près d’un tiers de la somme globale comme commission. Ces chiffres varient d’une régie à l’autre mais le principe est toujours le même.

Avec la vente de publicité en direct, 100% de ce que paye l’annonceur va à l’éditeur. Un rapide calcul permet également de voir que l’on peut facilement trouver un arrangement qui satisfait l’annonceur et l’éditeur : si le premier paye 100€ et le deuxième touche 70€ pour un emplacement après commission de la régie, il suffit de proposer ce même emplacement à 85€ en direct pour que tout le monde soit gagnant. Il faut toutefois noter que les frais de gestion sont en général plus importants avec la vente en direct car cela prend du temps et le temps… c’est de l’argent.  A chacun de faire son calcul et de voir si passer par cette méthode vaut le coup.

Autre avantage de la vente en direct : la personnalisation. Pour un site internet qui travaille sur un thème particulier, il peut s’avérer compliqué de trouver des régies avec une offre adaptée. Adsense est donc généralement la solution choisie grâce au nombre très important d’annonceurs qui l’utilisent. Seulement parfois, il est préférable pour l’ergonomie d’un site d’avoir des bannières et non pas des liens sponsorisés. Pour certaines thématiques, il n’y a quasiment aucune annonce de type images disponibles. Il faut donc se résoudre à sélectionner des annonces qui ne correspondent pas totalement au thème de son site ou à trouver une nouvelle insertion graphique.

Vendre de la publicité en direct = Supprimer les intermédiaires

Là encore, la vente de publicité en direct marque un point : comme il n’y a pas d’intermédiaire, l’annonceur et l’éditeur peuvent directement se mettre d’accord non seulement sur la forme mais également sur les conditions du partenariat.

Vous l’aurez compris, la publicité sur internet présente certains avantages qui ne sont toutefois pas universels, certains profils de sites internet y trouveront une source de revenus plus importante alors que pour d’autres passer par des intermédiaires sera plus intéressant.

Et vous, quelle solution préférez-vous ?

Pour en savoir plus au sujet de la vente de publicité en direct, rendez-vous sur PubContact

Ce post vous a aidé? Partagez le sur Twitter et Facebook, il pourra peut-être servir à un autre heureux élu 🙂
Newsletter Marketing

22 Réponses

  1. Patrick dit :

    Bonjour Davy,

    Il y a belle lurette que le mot adsense ne fait plus partie de mon vocabulaire et à la place je vend des espaces publicitaires mais pas tout à fait en direct, j’utilise des plateformes pour cela.

    Pourquoi ces plateformes ?
    Parce que je sais qu’il y a du trafic sur ses sites à la recherche d’espace de publicité à vendre, sinon, je devrais attendre uniquement que mon trafic prenne connaissance de la vente d’espaces, ici le tout s’accumule.

    En général, il suffit de configurer des espaces et en retour on reçoit une balise à placer dans son site, cette balise affiche dans l’espace une invitation à mettre de la pub, le tout est géré en automatique avec bien entendu la possibilité d’accepter ou non une pub.

    J’utilise banstex.com et ad42.com

    Patrick

    • Merci pour ce retour d’expérience Patrick, je testerais tout ça à l’occasion.

    • Davy dit :

      Merci pour ces informations supplémentaires.
      Pour ma part, j’utilise Adsense, pour des questions pratiques, et également, le nombre d’annonceurs présents sur la plate forme, fait en sorte d’avoir un coût au clic tout de même plus important qu’une autre plate forme, grâce à la concurrence.
      Et je suis satisfait des résultats. Ceci dit ça fait un moment que je me tâte à essayer la vente de publicité en direct, le “mais” était surtout la recherche d’annonceurs, et ad42 m’a l’air assez sympathique …

    • Trés intéressant !!! bien que mon site débute je vais visiter ces sites rapidement.

    • nico dit :

      hum.. très bien je vais me pencher sur ces deux plateformes. je monetise surtout sur youtube.
      mais depuis peu et de facon arbitraite, adsens a decide de suprimer mon compte (alors que je respect les thermes du contrat.)

      j espere juste que la monetisation fonctionnera sur youtub ou dailymotion.
      merci des infos.

    • azri dit :

      Bonjour j’aimerai savoir si AD42 remunere vraiment

      • Patrick dit :

        Bonjour Azri,

        Il y a eu une période où AD42 allait couper ses services et il était en vente, finalement, quelqu’un a reprit le site et depuis j’ai déjà été payé au moins une fois, il ne faut pas laisser son argent traîner des années !

        Le 24/04/2012, j’ai récupéré 83.85 euros

        Patrick

  2. Julien Arcin dit :

    Hello Davy.

    Adsense est très peu rémunérateur, ça on le sait depuis pas mal de temps. En plus, les conditions d’adhésion sont énormes, et une grosse partie des internautes reconnaissent d’un seul coup d’oeil une pub Adsense.
    Après, c’est une bonne solution sur un site à fort trafic, ou un MFA (d’où le nom), ça évite de se prendre trop la tête.

    Sinon, le seul problème que je vois avec la publicité directe, c’est la possibilité de flouer l’annonceur. Notamment sur le nombre de visites. Comment pourrait-il vérifier ?

    • Patrick dit :

      Bonjour Julien,

      les plateformes affiche le trafic réel, chaque fois que la balise est affichée un compteur est incrémenté, donc on a le chiffre réel du trafic.

      Pour un système sans plateforme, rien n’empêche à l’annonceur de donner une balise qui affiche sa bannière mais en comptant d’abord l’affichage.

      Patrick

    • Sur l’un des mes sites j’ai mis en place un tel système.

      Je ne vend pas de l’affichage mais du clic … du coup j’ai développé une petite interface pour mon client qui lui affiche en “temps réel” le nombre d’affichage et de clics sur sa bannière.

      Après c’est sur que rien ne m’empêche à l’heure actuelle d’aller bidouiller les données dans mais sincèrement est-ce vraiment dans mon intérêt que de tromper mon client et de risquer de le perdre ? J’estime que non 🙂

      Aussi les clients ne sont pas bête … il m’est déjà arrivé que les gens me demandent d’insérer un lien spécifique avec des balises Anamytics pour pouvoir comptabiliser aussi de leur coté les visites qui arrivent sur leur site depuis telle bannière.

    • Davy dit :

      Salut Julien,

      Pour moi, les Adsense fonctionnent bien, (Par rapport à l’affiliation ou la vente de produits, sur une niche en particulier), mon CPM tourne autour de 3 euros. Pour les conditions je suis d’accord, et c’est toujours avoir une épée de Damoclès que de baser l’intégralité de ses revenus sur une seule régie (Qui a la réputation de couper des têtes à tout va)

      Pour la publicité directe, il existe des solutions comme OpenX qui te permettent de la gérer. Je n’ai pas encore d’expérience dans le domaine, mais de ce que j’en sais, il faut déjà avoir un certain trafic pour intéresser les annonceurs…

      A bientôt

  3. c’est vrai que la pub en direct est plus rénumératrice, mais ce n’est pas plus compliqué à mettre en oeuvre qu’un compte Adsense ?
    Dans tous les cas je me dis que Google n’a pas besoin de nous pour gagner encore plus 🙂 je peux donc aller voir ailleurs !

    • Patrick dit :

      Mathieu,

      Non, dans les deux cas, c’est un copier/coller d’une balise

      Patrick

    • Davy dit :

      Salut Mathieu,

      Comme l’as dis Patrick, en passant par une plate forme, non. Si tu veux réduire les commissions à leur maximum, et pratiquer toi même la recherche d’annonceurs, oui … A savoir, plus tu auras de trafic, plus les annonceurs viendront vers toi !

      A bientôt

  4. PubContact dit :

    Bonjour,

    Le concept des plateformes comme AD24 est effectivement bon, mais si je ne me trompe pas, ils affichent un badge quand l’espace publicitaire n’est pas vendu, ce qui me gène un peu.
    Concernant les chiffres, ils peuvent en effet être faussés mais l’annonceur se rendra vite compte que le taux de conversion de sa campagne n’est pas celui qu’il attendait et tout le monde sera perdant…
    Pour la mise en place, c’est effectivement simple et rapide. Trouver des annonceurs peut être long et plus difficile, d’où l’idée de PubContact 🙂

    Robin

    • Patrick dit :

      Bonjour Robin,

      Effectivement, AD42 affiche un badge si l’espace n’est pas encore vendu mais de mémoire c’est une option mis par défaut que l’on peut désactiver et mettre à la place une pub à soi par défaut

      Patrick

      • Sébastien de AD42 dit :

        Bonjour Patrick et Robin,
        En effet, notre plateforme AD42 affiche un “badge” si l’espace n’est pas encore vendu, et les éditeurs ont la possibilité de personnaliser ce “badge”.
        Mais il y a aussi une autre alternative sur AD42 concernant les espaces invendus : c’est la possibilité de diffuser les campagnes publicitaires de nos annonceurs réguliers !
        Cette option permet aux éditeurs de sites et aux blogueurs de ne pas laisser leurs emplacements inoccupés et donc de diffuser nos campagnes publicitaires permanentes rémunérées au CPM (ou au CPC).
        Une bonne solution pour monétiser vos emplacements invendus ou simplement si vous recherchez des campagnes publicitaires au CPM ou au CPC.
        Sébastien de AD42

  5. Quels sont les revenus ( en moyenne bien sur ) pour Banstex et AD 42 ?

    • Patrick dit :

      Bonjour,

      On ne peut pas parler de moyenne car c’est toi qui décide de ton prix, bien entendu il vaut mieux regarder ce qui se fait pour s’aligner mais c’est toi qui décide.

      Sur Banstex, c’est toi qui annonce ton trafic, sur AD42 la balise sert également à vraiment afficher le vrai trafic aux annonceurs, à toi de bien vendre ton espace en décrivant au maximum.

      Patrick

  6. alexandre dit :

    Je cherche depuis 1 mois des annonceurs pour mon site de musique et je n’arrive toujours pas à m’en sortir, j’ai contacté jusqu’à aujourd’hui plus de 100 annonceurs que j’ai trouvé sur les autres sites sans aucune réponse, j’ai sollicité pour l’instant des régies publicitaires comme http://adverpub.com pour la monétisation de mon site, et je cherche d’autres pistes si vous avez d’autres idées ! par exemple comment contacter un annonceur (tél, email, ..)

  7. PHELEP dit :

    Bonjour !

    Très bon article ! Mais la problématique de trouver des annonceurs est toujours présente.

    Pour plus de visibilité je vous conseil de vous inscrire sur Adintime et de créer la fiche de votre média, c’est une place de marché média en ligne !

    Vous pouvez vous inscrire directement ici : https://adintime.com/fr/authentification?type_company=Media&step_1=step_1

    Merci !

Pas de timidité, donnez votre opinion! (Do Follow à partir du 5ème Commentaire!)


En validant ici votre adresse email ou autre donnée, vous acceptez aussi de recevoir des informations, conseils, et des relances commerciales de la part de Davy Network. Seules les informations que vous avez fournies seront utilisées, sans excéder 10 communications par mois. Votre confidentialité est importante pour nous, vos données sont en sécurité et ne sauraient, en aucun cas, être transmises à titre gratuit ou onéreux, à des tiers, personnes physiques ou morales. La liste de diffusion est enregistrée à la CNIL sous le n°1542152 et respecte la loi Informatique et Libertés. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et facilement depuis chaque contact ou sur simple demande.

© 2012 TonWebMarketing.fr - Blog WebMarketing, Monétiser son Blog, Webmarketing, Business. Tous Droits Réservés.
Un site qui a La Web Attitude.