+9kg de muscles en 12 semaines : Mes techniques d’efficacité

10

Davy - Musculation

Il y a 3 mois, je me suis lancé dans un défi personnel : Prendre 10kg en 3 mois. J’ai atteint ce palier en 2 mois, et dans cet article je vais effleurer la partie sportive qui m’a permis d’accomplir ce résultat, mais surtout et car c’est le sujet de ce blog, partager toutes les techniques d’efficacité que j’ai utilisé pour pouvoir agir au quotidien, agir intelligemment et combattre la perte de motivation.

Note : J’anticipe déjà la question que vous allez me poser, non, la musculation ne fait pas aussi pousser la barbe.

J’aime expérimenter de nouvelles choses, que ce soit dans ma Web-Entreprise, ou dans ma vie en général, faire des tests, accomplir des défis. C’est pour ça que je me suis lancé la dedans (Pour le coup vous allez me voir torse nu aujourd’hui, et l’objectif c’est surtout d’impacter face à l’efficacité de ces techniques, mais promis, prochaine fois je remets la chemise). A l’issue de ces 3 mois, je termine à +11,4kg, dont 9kg de muscles. Soit 1,4kg de plus que « l’objectif » initial. L’intérêt d’utiliser ces techniques, c’est d’avoir une croissance explosive, des résultats ultra-rapides, grâce à la constance et à la persévérance. Je vais vous expliquer comment elles ont permis non seulement d’accomplir cet objectif, mais aussi d’aller au delà.

Mes techniques d’efficacité pour accomplir n’importe quel projet

Ce sont les mêmes techniques que j’ai utilisé pour construire mon entreprise, et que j’utilise si besoin, pour n’importe quel projet (Ici il s’agit d’un projet sportif, mais ça peut-être aussi pour une passion, une entreprise, un blog, ou n’importe quel type de projet qui demande d’agir). Je fais régulièrement du sport depuis plusieurs années, mais je ne faisais pas de développement musculaire en tant que tel. Après plusieurs tentatives loupées, c’était aussi un moyen pour moi de tester ces techniques d’efficacité sur autre chose que le business.

C’est pour ça que je fais cet article un peu différent aujourd’hui, pour que vous puissiez l’appliquer pour votre Web-Entreprise, mais aussi pour n’importe quel autre projet que vous pourriez avoir.

Donc voici ce qui a marché, pourquoi ça a marché, et comment j’ai transposé ces fameuses techniques :

S’auto-conditionner

Plus les conditions sont meilleures, et plus l’exécution est évidente. Ces conditions, ce sont les conditions physiques, mentales, et l’environnement d’exécution. Dans tous mes projets, le conditionnement et la préparation font désormais partie intégrante du plan. Je travaille toujours selon le principe « Agir d’abord, corriger ensuite ». Mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de préparation avant, ça veut dire que cette préparation « évolue » lorsque vient le moment de « corriger ensuite ».

Ici, la préparation a duré environ 1 mois et demi. Soit 50% du temps de l’exécution du projet, en plus du projet. Concrètement, c’est l’élaboration d’un plan nutritionnel, acheter du matériel, créer une liste de courses, préparer les exercices, quelques jours de préparation physique, puis quelques « hacks » comme afficher mes menus sur le frigo, apprendre et noter l’exécution des mouvements, etc.

Avoir un plan

Sans plan, on peut aller quelque part. Mais on ne sait pas forcément où, et pas forcément quand. En recherche de résultats, il faut un plan pour nous permettre d’aller d’un point A à un point B. Et pour avoir ce plan, il faut s’appuyer sur « celui qui sait ». Autrement dit, utiliser les connaissances de quelqu’un qui a déjà accompli ça auparavant. J’ai quelques connaissances en matière de nutrition et de sport, mais j’avais clairement besoin de plus. J’ai donc lu plusieurs méthodes, fait mon choix, et je me suis tenu à UN SEUL et même plan.

Créer une routine :

La routine ce n’est pas quelque chose de rationnel. C’est une série de geste que vous prenez l’habitude d’accomplir, et par la suite lorsque vous commencerez à effectuer les premiers pas de cette routine, le reste viendra tout seul, sans avoir besoin de motivation. Par exemple ma routine était : Mettre mes gants, installer mon tapis, installer mon matériel, ouvrir Evernote (mon carnet d’entraînement), mettre ma musique.

Et ça, ça change tout. Il y eu énormément d’entraînements où je me suis senti à la ramasse, fatigué, notamment au début. Soit par le manque de sommeil, soit car la journée a été chargée, ou encore la suralimentation. Et sans cette routine, je n’aurais rien fait. Je me serais dit « Je vais le faire demain, quand je serai mieux ».

C’est une erreur et le succès ne dépend pas de notre motivation, mais de ce que l’on arrive à accomplir les jours où la motivation est là, et les jours où elle ne l’est pas. Et ici la solution, c’est la routine. Dans ma tête je n’ai plus à « faire ma séance », j’ai juste à « mettre mes gants » (La première étape de la routine). Et mettre mes gants, c’est tout simple… Le reste, vient ensuite tout seul. Ça paraît simple dit comme ça, mais ça marche, et même chose pour mon business. Et ça ça change la donne, ça veut dire que vous n’avez plus besoin de vous appuyer sur votre seule motivation pour agir, qui est un facteur aléatoire.

Transformer les excuses en solutions

J’ai déjà fait de la musculation lorsque j’avais 18 ans. J’ai dû arrêter pour des raisons personnelles. Depuis, j’ai eu plusieurs tentatives infructueuses. Quand je vivais au Mexique, et même après mon retour en France. J’ai du tenir 3 semaines / 1 mois maximum, et ensuite, « J’avais d’autres choses à faire », ou alors « Il me manque des choses », ou bien « Ce n’est pas ma priorité ». Ce qui est vrai ! Toutes ces excuses sont vraies, et il n’y a pas de mal à ça. Le problème, c’est que les excuses n’apportent pas de résultats. Donc au moment où l’on décide d’avoir des résultats, il faut pouvoir transformer ces excuses, en solution.

Par exemple une excuse que j’avais depuis que je suis en France, c’était « La salle de musculation la plus proche est très loin, je n’ai pas le temps pour y aller ». Ce qui est vrai encore une fois ! Solution ? Faire venir la salle de musculation à moi. Et au lieu de rester obstiné sur l’idée que « sans salle je n’y arriverai pas », ne pas hésiter à rechercher des solutions alternatives, et ici la solution, c’était d’adopter une méthode de musculation au poids du corps. « Ce n’est pas ma priorité ? » Je vais donc en faire ma priorité. « J’ai d’autres choses à faire » ? Alors il faut supprimer ces fameuses autres choses à faire.

Même pendant le projet ! J’ai ressenti des fatigues extrêmes, eu des blessures, eu des journées chargées, les excuses pour arrêter ou repousser étaient facile à trouver, mais trouver des solutions en cours de route, ça fait partie du plan.

Ça demande un VRAI travail sur soi, mais c’est la seule façon d’obtenir des résultats. Les excuses, aussi vraies soient-elles, ne vous servent à rien.

Garder un historique

Pourquoi faire me direz-vous ? Ce qui est fait est fait ! Oui, mais ce qui est fait, vous apprend énormément sur ce qui doit être fait. J’ai tenu un « Carnet D’Entraînement », où je notais mes séances, mes séries, l’évolution, et mes sensations. Ça me permet de savoir ce qui marche, ce qui ne marche pas, et de comparer mes résultats. Par exemple si je voyais que pendant 2 séances mes résultats stagnaient où régressaient, je pouvais savoir pourquoi : « J’ai moins mangé cette semaine », ou alors « Il faut que j’augmente les séries sur tel exercice ».

Apprendre de mes actions et comparer mes résultats, c’est grâce à ça que j’ai pu être en constante progression pendant ces 3 mois, et corriger le tir quand il le fallait, plutôt que d’agir comme un bourrin et persévérer à faire des mauvaises choses.

Ce qui fonctionnait hier, ne fonctionnera pas demain

C’est une erreur de penser que faire la même chose tous les jours, permet de progresser à chaque fois. Au bout d’un moment, ces mêmes actions, deviennent inutiles, ou font tout simplement stagner ou se maintenir.

A un moment donné, la suralimentation que je m’étais imposé les premières semaine, est devenue une « alimentation normale », après que mon poids ait augmenté. J’ai donc du faire évoluer mon plan, et ce, plusieurs fois. Idem pour les exercices.

Il faut faire preuve de flexibilité, et savoir « changer de casquette » quand la stagnation commence à arriver. Et un bon moyen de repérer la stagnation, c’est d’analyser son état physique (l’ennui) et ses résultats grâce à l’historique.

Ne pas avoir d’objectifs

Soyons clair : Impossible d’avoir des résultats sans objectif. Pour savoir où aller il faut savoir où on va. Mais c’est à double tranchant. Autant avoir un objectif est un moyen formidable de se pousser jusqu’à l’atteinte de l’objectif, mais autant une fois l’objectif atteint, c’est très facile de se reposer sur ses lauriers, et de lâcher prise. Si c’est votre cas et ne souhaitez pas aller plus loin, tant mieux. Mais avec de plus grandes ambitions, il faut éviter d’en avoir.

J’appelle plutôt ça un pallier. Oui c’est presque la même chose, mais ça change la vision des choses. Car ça permet de faire sauter cette limite mentale, une fois le pallier atteint. Ici, je ne veux surtout pas m’arrêter là, et je compte continuer à faire développer mes performances. C’est donc important pour moi de ne pas avoir d’objectifs, car je veux justement repousser mes limites, ce défi, ce n’était pour moi qu’un palier, que je célèbre comme il se doit, mais sans m’arrêter une fois l’avoir atteint.

Modifier ses perceptions

10kg de muscle en 3 mois ? Si on m’avait dit ça il y a 10 ans, j’aurais dis « mais quelle connerie ! ». Pire encore, je croyais que la prise de muscle, dépendait de la morphologie, et donc que l’on naissant chanceux ou pas. Même avant de commencer, quand j’ai fait de la musculation, je n’avais jamais atteint un tel résultat aussi rapidement. Et en plus, je prenais des suppléments, et j’ai fait une cure de créatine. Chose que je ne voulais pas faire cette fois ci, non pas que je suis contre, mais je préférais ingérer que du naturel dans un premier temps… Donc mes perceptions, il y a juste 4 mois de ça, étaient encore bien différentes.

Même chose quand j’ai débuté mon entreprise : Une entreprise ? Il faut beaucoup d’argent, c’est réservé aux riches ou aux grosses têtes…

Pour modifier ses perceptions, il faut arriver à se prouver que c’est possible. Que d’autres l’ont fait, et que la vérité que l’on connait, n’est pas forcément la seule vérité. Difficile de croire ce que l’on ne voit pas ou ne vit pas, et il faut pourtant le faire, car avant de le vivre, il faut y croire. C’est ce qu’on appelle aussi parfois « les croyances limitantes ». Les idées, les croyances strictes, c’est l’un des pires ennemi du progrès. Il faut être capable de les utiliser, sans pour autant se limiter à celles-ci.

Encore une fois, un gros travail sur soi, et sur son ego. Car il faut être capable de se remettre en question jour après jour, pour s’ouvrir à de nouvelles choses.

Le focus

Le multitâche c’est bien, mais chaque tâche dépend de ce qui arrive sur l’autre tâche, de façon aléatoire. Et c’est aussi à cause de ça que je n’avais jamais réussi auparavant, car je n’en avais jamais fait ma priorité. Ici, j’ai décidé d’en faire ma priorité. Donc je faisais mes exercices, je mangeais ce qu’il fallait manger, et le reste (sauf mon développement personnel qui fait partie de mon conditionnement), passe au second plan. Le travail passe au second plan. Mes autres sports passent au second plan. Les sorties passent au second plan. Mon emploi du temps, tourne autour de mon projet.

C’est peut-être extrême comme approche, et ça ne devrait pas convenir à tout le monde. Mais je suis convaincu que c’est aussi un facteur important pour obtenir des résultats rapidement. Et c’est en agissant différemment des autres, qu’on obtient des résultats différents des autres.

Le « let go »

Ou plus clairement, supprimer le perfectionnisme. Il y a eu des mauvaises séances. Il y a eu des jours où je n’ai pas mangé ce que je devais. Il y a eu des jours où je n’ai pas pu compléter ma séance. Il y a eu des jours où tout ne se passait pas comme prévu. Et alors ? L’important, c’est de viser l’excellence à chaque fois. Mais lorsque ce n’est pas possible, chaque jour est une nouvelle journée de le faire de nouveau, et de le faire mieux.

Le perfectionnisme n’existe pas, c’est une notion abstraite, qui si elle existe, n’est pas la même à un instant T et à un instant T+1. Car on est humain, on fait des erreurs, et si l’on en fait, il faut être capable de passer à autre chose très rapidement, car au plus vite on fera se travail, au plus vite on pourra continuer. Ce n’est pas celui qui fait le moins d’erreur qui réussit, car celui qui se trompe ça veut dire qu’il agit.

Et enfin… les sacrifices

Je vois le confort comme un ennemi. J’ai rencontré et je connais énormément de personnes, qui sont très attachées à ce confort. Et j’ai l’impression d’être un OVNI en parlant avec ces gens : « Je voudrais bien obtenir X »…. « Mais je ne suis pas prêt à faire Y ». Ça ne marche pas comme ça. L’être humain est en recherche constante de confort, c’est tout à fait légitime, et c’est cette recherche de confort, qui a fait la richesse de ceux qui ont pu trouver des solutions.

Mais en agissant comme 90% des gens, vous obtiendrez les résultats qu’obtiennent 90% des gens, c’est à dire des résultats moyens. Pour avoir des résultats qui dépassent la normale, il faut faire des choses qui dépassent la normale, et donc des sacrifices, sortir de sa zone de confort. Pendant ces 3 mois, j’ai eu mal, j’ai été démotivé, j’ai pris du temps sur d’autres activités, j’ai été fatigué par la suralimentation, j’ai eu des blessures, des douleurs, on ne dirait pas en voyant les photos, mais il y a beaucoup de souffrance derrière. Beaucoup de plaisir, mais de la souffrance pour démarrer. Et c’est le fait d’avoir continué malgré tout, d’avoir accepté ces sacrifices les bras ouverts, qui a été l’une des conditions principales pour pouvoir accomplir ces résultats.

Rien n’est possible sans sacrifices, et ce n’est qu’après les avoir fait, qu’on se sent heureux de les avoir fait.

Quelle est la suite ?

Je parlerais peut-être un peu plus en détail de la méthode que j’ai utilisé et des routines que j’ai suivi, sur mon blog personnel quand il sera en place, ce sera plus approprié que sur un blog parlant de Web-Entrepreneuriat. Le but de cet article, c’est de vous prouver la puissance et l’efficacité de ces techniques, qui peuvent être utilisées pour développer votre business, et d’autres projets que vous avez. Il n’y a rien d’inconnu la dedans soit-dit en passant, mais il faut les avoir en tête, et surtout pouvoir les appliquer.

Je ne m’y suis intéressé qu’il y a deux ans en arrière, et avant ça et sans ça, tout était complètement différent. Beaucoup d’actions, peu de résultats. Et le facteur temps est très important, car les choses changent constamment. Plus vite les résultats arrivent, et plus vite on peut continuer à agir.

Je vous recommande vivement d’intégrer ces techniques dans vos méthodes de travail. Je suis tellement passionné par le sujet et ça m’a tellement apporté, que j’en ai fait une formation que j’ai sorti il y a quelques temps.

Pour la suite, à mes yeux le développement physique est aussi important que le développement intellectuel. J’ai parfois négligé l’un pour l’autre, mais seul un travail des deux côtés m’a apporté un équilibre, et aujourd’hui, je sens que cet équilibre est d’autant plus présent. J’ai désormais intégré ce travail comme une routine, je l’apprécie et en profite, et je souhaite repousser mes limites, sans pour autant tomber dans l’excès. D’où l’importance d’avoir un palier, mais pas d’objectif.

Développer son corps, ce n’est pas seulement avoir l’air beau tout nu, c’est aussi ouvrir des portes : Avoir de meilleures relations avec les autres, améliorer le langage du corps, augmenter son charisme, accomplir davantage au quotidien, améliorer ses performances un peu partout, fortifier son corps contre les blessures (Voire les maladies, si l’alimentation reste saine), allonger sa durée de vie « en pleine capacité de ses moyens », luter contre le sédentarisme (Gros problèmes chez les entrepreneurs du Web)… etc. Et plus il y a de portes ouvertes, plus ce sont d’opportunités de faire de nouvelles choses. J’aime avoir le plus de portes ouvertes possible, non pas pour toutes les emprunter, mais pour avoir le choix de les emprunter ou non. Et ça, c’est tout aussi important que les emprunter.

Et tout ça ce sont autant de choses qui vont se connecter avec ce que vous faites déjà, pour améliorer votre quotidien. Je rajoute deux derniers montages avant / après, sans retouche si ce n’est l’ombre interne de la photo.

Dos

Face

Et vous, comment allez vous appliquer ces informations?
Newsletter Marketing

10 Réponses

  1. Mika dit :

    Salut Davy,

    Ça fait super plaisir de voir une nouvelle publication sur ton blog par rapport à l’efficacité.

    Dans le sport ou dans l’écriture, c’est comme l’entrepreneuriat, tes techniques d’efficacités font des petits miracles en les utilisant sur toi 😉

    Amitiés,
    Mika

  2. Carole dit :

    Félicitations ! Pour avoir vécu une aventure identique, je connais le parcours du combattant que cela peut être.
    C’est assez drôle car j’aurai pu écrire un article semblable.
    J’ai moi aussi créé ma webentreprise et je peux en vivre correctement depuis bientôt 9 mois maintenant.
    Ensuite, j’ai également eu comme objectif de transformer mon corps. Pour mon cas, c’était de perdre quelques kilos ^^ et de prendre du muscles. Pallier atteint également en deux/trois mois.
    Toutes ces techniques que tu décris, je les ai également utilisées pour mes principaux objectifs et je confirme, elles sont efficaces !
    Bravo encore et bonne continuation !

  3. Thomas dit :

    Salut Davy,
    J’adore la manière ton tu décris ton expérience et comment tu la sors de son cadre pour en faire quelque chose de plus général !
    Ton expérience est super motivante et me donne envie de tester des conseils.
    Merci et bravo à toi.
    Au plaisir de te lire

  4. Bravo Davy, ces photos sont assez impressionnantes en effet. Je suis en contact avec un spécialiste de la musculation qui a beaucoup d’humour. Quelquefois il rencontre des sportifs qui lui disent
    « je ne veux pas faire de muscul, j’ai peur de ressembler à ça » et là ils montrent une photo d’un culturiste genre monsieur univers.

    la plupart des gens ne s’imaginent pas la somme de travail, de sacrifice et de douleur qu’il faut pour obtenir des résultats probants en musculation.

    Donc encore une fois bravo, tu as bien mérité tes nouveaux muscles.

    Vincent

    • Davy dit :

      Oui ça a mauvaise presse, je trouve que c’est une excellente réponse au sédentarisme moderne, et si on ne vise pas la masse pure et dure, on a pas a obtenir de la masse pure et dure ! C’est un tout qui permet d’ouvrir de nouvelles portes. (Même au tennis !)

      A bientôt

  5. atkins dit :

    une aventure magnifique,mervide la partager avec nous

Pas de timidité, donnez votre opinion! (Do Follow à partir du 5ème Commentaire!)

En validant ici votre adresse email ou autre donnée, vous acceptez aussi de recevoir des informations, conseils, et des relances commerciales de la part de Davy Network. Seules les informations que vous avez fournies seront utilisées, sans excéder 10 communications par mois. Votre confidentialité est importante pour nous, vos données sont en sécurité et ne sauraient, en aucun cas, être transmises à titre gratuit ou onéreux, à des tiers, personnes physiques ou morales. La liste de diffusion est enregistrée à la CNIL sous le n°1542152 et respecte la loi Informatique et Libertés. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et facilement depuis chaque contact ou sur simple demande.

© 2015 TonWebMarketing.fr - Blog WebMarketing, Monétiser son Blog, Webmarketing, Business. Tous Droits Réservés.
Un site qui a La Web Attitude.