Les 4 seules statistiques à analyser et corriger sur votre site web pour doubler votre CA

20

Statistiques Site Web

Auparavant, ce qui importait en terme de statistiques webmarketing, étaient le nombre de visites, le nombre de clics. Les Web-Entrepreneurs étaient préoccupés par l’augmentation du nombre de pages vues, et le temps passé sur le site. Il s’agissait des statistiques clé à partager, et même si ça rend toujours joli sur le papier, ce n’est pas vraiment d’une grande utilité.

En conséquence, les clics et les vues ne sont plus considérés comme des mesures utiles pour évaluer la réussite d’un site.

Ils ne fournissent tout simplement pas la bonne information aux Web-Entrepreneurs. Maintenant, ils regardent en priorité le nombre d’utilisateurs, les conversions, le taux d’abandon, le retour sur investissement et les recettes par visiteur.

Un site internet, est une entreprise

Et les deux buts d’une entreprise sont : Satisfaire ses clients et Faire des profits. Ainsi, générer un Chiffre D’Affaires plus élevé, est plus important qu’avoir plus de gens qui entrent dans sa boutique.

Pour ce faire, ils doivent comprendre leurs visiteurs, leurs motivations, d’où ils viennent, ce qu’ils cherchent, et comment ils ont trouvé le site. Et le plus important de tout : Ce qui leur a fait prendre la décision d’acheter ou de renoncer à l’achat.

Vous avez besoin d’outils d’analyse, rapides, précis et faciles à utiliser. Et le plus important est que ces outils doivent être capables de mesurer la performance au fil du temps. Et le délai doit être suffisamment long pour montrer des résultats significatifs (Habituellement 30 jours ou plus)

J’utilise Google Analytics, qui est un outil gratuit, et le plus puissant du marché

Voici quelques problèmes courants résolus par une bonne utilisation de vos statistiques :

Un bon trafic, mais un taux de rebond élevé

Un rebond est un visiteur qui vient sur votre site et s’en va sans regarder d’autres pages. On compare le nombre de rebonds au nombre de visites pour connaître le taux de rebond. Tous les sites ont un taux de rebond, qu’il soit élevé ou non. Seuls les chiffres pris sur une période de temps donnée vous indiqueront une moyenne pour un site particulier.

Il y a trois problèmes principaux qui conduisent à un taux de rebond élevé :

– Attirer le mauvais type de trafic
– Ne pas donner au visiteur ce qu’il cherchait
– Lui donner ce qu’il cherche, mais échouer à le retenir

Pour identifier le premier cas, ouvrez le rapport « Nouvelles visites ». Ce rapport devrait contenir une liste des visiteurs uniques venus pour la première fois. Le rapport devrait également afficher la première page visitée et d’où ils sont venus :

* Sélectionnez un visiteur venant d’un moteur de recherche.
* Cliquez sur la ligne sélectionnée et ouvrez une vue détaillée pour ce visiteur.
* La page détaillée montrera le terme de recherche utilisé pour trouver votre site.

Ce terme de recherche convenait-il à la page de destination ? Cherchait-il seulement quelque chose de gratuit ? Regardez un certain nombre de termes de recherche, cela vous vous indiquera d’où provient le « mauvais trafic ».

Si les termes de recherche sont appropriés, c’est que les recherches sont à l’origine du trafic qualifié vers le site. Si tel est le cas, le taux de rebond élevé est dû à du contenu des pages ne traitant pas convenablement les attentes des visiteurs.

Pour résoudre ce problème :

– Optimisez les mots-clés de vos pages et leur positionnement dans le moteur de recherche, pour faire venir des gens intéressés.
– Modifiez votre contenu, pour répondre de manière plus efficace, aux besoins de vos visiteurs. Pour mieux cibler cela, procédez à des études de marché, ou utilisez ClickTale, pour voir à quel moment vos visiteurs abandonnent.
– Offrez un contenu supplémentaire, insérez un appel à l’action, qui va au delà du premier contenu.

Un taux d’abandon élevé

Selon Jupiter Research, 71% des sites n’analysent pas le taux d’abandon de leur clientèle, même si 66% des consommateurs ont déclaré avoir déjà abandonné un achat sur un site Web.

Un processus d’achat bien conçu permettra de saisir vos coordonnées personnelles avant de continuer avec le processus de commande. Ces informations de contact peuvent être utilisées pour communiquer suite à la perte d’une vente, et d’en connaître les raisons. (Avec un email de suivi / relance / feedback par exemple)

En outre, il est très bon en webmarketing, de demander un retour au sujet du processus de vente, à vos clients actuels. C’est une excellente méthode pour fidéliser la clientèle, et fournit aussi l’occasion de recueillir des témoignages, et le ressenti de vos clients, pour vous améliorer. La plupart des acheteurs ont visité le site plusieurs fois avant d’acheter. Demandez-vous pourquoi ils n’ont pas acheté la première fois où ils ont visité le site. En outre, demandez-vous pourquoi ils sont revenus et ce qui les a motivés à acheter.

Pour résoudre ce problème :

– Analysez à quel moment vos visiteurs abandonnent le processus de vente, avec un objectif sur Google Analytics.
– Effectuez des split tests, avec Google Website Optimizer ou Optimizely, pour améliorer vos éléments.
– Utilisez ClickTale pour analyser le comportement de vos visiteurs, durant votre processus de vente.
– Demandez un feedback à vos prospects qui n’ont pas acheté, et à vos clients actuels, afin de connaître les raisons pour leur achat, et non-achat.

Un faible retour sur investissement

Le défi le plus difficile pour un spécialiste du webmarketing, est probablement la maîtrise des coûts. L’acquisition de trafic peut être une solution coûteuse, il est donc important de tirer le meilleur parti de chaque clic. (Surtout si vous pratiquez la publicité sur Adwords)

Vos rapports sur Google Analytics, vont vous révéler d’où et de qui vient l’argent, vous pourrez ainsi en déduire le marketing qui peut être fait pour améliorer les recettes.
A partir de ces informations, vous saurez à quelles endroits augmenter votre présence, et à quelles endroits la diminuer. Et également, améliorer votre ciblage pour vos visiteurs les plus précieux.

Comparez les coûts de publicité avec les revenus pour identifier les campagnes les plus rentables. Souvent, vous pourrez vous rendre compte qu’une campagne peut apporter plus de visiteurs, mais la conversion sera faible, tandis qu’une autre pourrait en apporter moins, mais il y aura au final plus de visiteurs qualifiés qui achèteront plus.

Pour résoudre ce problème :

– Générez un rapport sur Google Analytics, qui croisent les données “Conversion” et “Source du trafic”
– Comparez les meilleures sources de trafic, et l’investissement en temps et en argent que vous y faite.
– Augmentez votre investissement / présence / implication sur les sources les plus rentables, et diminuez la, sur celles qui le sont moins, ou pas. (Ou essayez d’opérer des changements sur ces sources, pour les rendre plus rentables)

L’utilisation de tests A / B (split tests) est vitale pour maintenir les coûts bas, et convertir plus. Au lieu de prendre des mois pour identifier et comprendre l’effet d’un changement, il sera souvent montré en quelques heures ou quelques jours. Cette agilité signifie que même les plus petits sites d’e-commerce peuvent réussir avec des budgets limités.

Analyse « Clickstream » (Chemin emprunté) pour comprendre vos visiteurs

Analyser l’intérêt des visiteurs pour le contenu disponible sur votre site, et le chemin emprunté pour arriver à l’achat, vous permettra de comprendre pourquoi et comment un visiteur en arrive à l’achat.

Le chemin idéal à travers le site devrait partir de la page de destination, passer par les pages produits puis la page « commande », puis la caisse et enfin, une page de remerciement.

Il peut y avoir des écarts comme des tutoriaux, des articles et d’autres pages d’information, mais ceux-ci devraient être réduits au minimum et TOUJOURS ramener sur la voie principale.

Encore une fois, Google Analytics vous permettra d’analyser le chemin emprunté par un acheteur, ou un visiteur ayant abandonné, après avoir définit un Objectif. (L’objectif, c’est la page qui indique à Analytics que vous avez un nouveau client.
Il vous faudra ensuite révéler toutes les pages visitées et le chemin pris, dans quel ordre, ainsi que le temps passée à regarder chaque page.
Le temps passé pour vraiment lire la page va révéler l’intérêt porté à l’objet. En combinant ces informations avec les recherches de mots-clés, le contenu de chaque page sera conçu dans l’intérêt du visiteur.

Pour résoudre ce problème :

– Vous devez avoir définit un Objectif dans Google Analytics
– Consultez les données “Chemin de navigation vers l’objectif”
– Faites une liste des pages secondaires les plus consultées, et analysez ces pages, pour voir ce qui plaît, ce qui déplaît
– Améliorez l’ergonomie, pour changer ce qui déplaît, et dirigez vos visiteurs où vous souhaitez les voir aller.

En résumé :

La valeur de l’analyse dépasse largement le coût d’un service de « Web Analytics » (Qui n’est qu’un investissement en temps si vous utilisez Google Analytics). En effet, celui-ci peut faire la différence entre le succès et l’échec, entre 3000 et 6000euros de CA, pour la même période.

Pour être efficace, le marketing doit comprendre ce qu’il faut chercher et comment appliquer les connaissances révélées par l’analyse. Vous savez désormais quelles sont les critères, les statistiques à analyser pour améliorer votre rentabilité, et quelles initiatives entreprendre pour booster votre activité.

Si vous avez aimé ce post, un partage sur twitter, facebook, ou un commentaire me rendrait très heureux!
Newsletter Marketing

20 Réponses

  1. shiva dit :

    Bonjour,

    à partir de combien peut-on considérer qu’un taux de rebond est négative pour un site (non ecommerce).
    Par exemple j’ai un site sur les animaux qui fait 45%, et un autre sur la mécanique avec des données techniques qui fait 60% ?

    Dans analytics, je n’arrive pas à * Sélectionnez un visiteur venant d’un moteur de recherche.

    Une capture d’écran serait le bienvenue, depusi que google à accentué son interface, je nage un peu.

    • Davy dit :

      Sur mes sites de contenu, le taux de rebond oscille entre 60 et 70%. Je dirais que tant qu’il est en dessous de 70%, pas de soucis! Malgré ça, ne néglige jamais le pouvoir des split tests, qui peuvent faire des miracles 🙂

      Pour ta deuxième question, il faut te rendre Audience / Comportement / Nouveaux Vs Connus. Dans variable secondaire, tu sélectionne “mot-clé”. Puis classe les résultats, par “taux de rebond”.

      Et voici ta capture d’écran : http://dl.dropbox.com/u/26738904/2012-06-23_1319.png

      A bientôt

  2. Le taux de rebond doit être inférieur à 50%

  3. shiva dit :

    Merci, pour l’info, je vais essayer de rajouter des liens pour faire surfer l’internaute. Le probleme sur des fiches mécaniques, c’est qu’une fois que l’utilisateur à ce qu’il veut, il s’en va.

    Je me demande de combien peut être le taux de rebond de wikipedia.

    • Davy dit :

      Alors il faut leur offrir PLUS. Sur pratiquement tous les sites de contenu, l’utilisateur s’en va quand il a ce qu’il veut. MAIS, si il y a un appel à l’action ciblé, ça attire fortement l’attention. Comme lorsque tu rentre dans une grande surface pour acheter un coca, puis que tu vois avant de sortir, les chocolats à la caisse. Tu étais venu pour un coca, et tu repars avec un coca et un chocolat. Car on t’as mis sous les yeux, quelque chose de complémentaire, quelque chose de plus. A bientôt!

  4. Merci pour ces informations pertinentes qui montrent à nouveau une réalité simple : avoir des chiffre ne signifie pas qu e nous les comprenons.
    L’interprétation des données dans un but précis est délicat mais votre analyse nous aide à prendre le bon chemin.

  5. Hello Davy,

    Merci pour toutes ces infos.

    Je m’inquiète bien sûr de mon taux de rebond sur mon blog. Mais pour mes sites de niche, je mets surtout l’accent sur les taux de conversion… Le but n’est pas les mêmes (selon moi) pour les deux.

    Bien cordialement,
    Sié

    • Davy dit :

      Le taux de conversion fait souvent peur, mais à l’image des gens qui entrent et sortent d’un magasin sans rien acheter, c’est simplement un pourcentage normal. Malgré qu’il soit élevé :). Il fait simplement se dire que pour 10 000 visiteurs, seuls le tiers sont vraiment ciblés! Encore une fois ça dépend de la source du trafic, avec Google et sa longue traine, ça joue grandement sur l’augmentation de ce taux. Et ça, c’est quelque chose de naturel! A bientôt

  6. Alan DOVIL dit :

    Bonjour Davy. Un articlcle très intéressant une fois de plus. Je retiens que les outils d’analyse de traffic ne se substituent pas à la réflexion humaine. Tout ce qu’on fait sur notre site doit aller dans le sens de l’objectif principal du site. Merci Davy.

  7. Très intéressant comme article, merci !
    Ce qui m’a particulièrement marqué, c’est le pourcentage (très) élevé des entreprises qui ne cherchent pas à comprendre leurs paniers abandonnés… Alors que souvent ce peut-être dû à des petites choses très simples : le produit n’est plus en stock, le processus d’achat n’est pas ergonomique, ils ne trouvent pas de réponse à leur question, les frais de port sont trop élevés, leur moyen de paiement préféré n’est pas disponible…
    Dans le cas où il s’agit de clients déjà existants, peut-être pourrait-il être judicieux de leur envoyer simplement un mail leur demandant pourquoi ils n’ont pas finalisé leur achat ?

Pas de timidité, donnez votre opinion! (Do Follow à partir du 5ème Commentaire!)


En validant ici votre adresse email ou autre donnée, vous acceptez aussi de recevoir des informations, conseils, et des relances commerciales de la part de Davy Network. Seules les informations que vous avez fournies seront utilisées, sans excéder 10 communications par mois. Votre confidentialité est importante pour nous, vos données sont en sécurité et ne sauraient, en aucun cas, être transmises à titre gratuit ou onéreux, à des tiers, personnes physiques ou morales. La liste de diffusion est enregistrée à la CNIL sous le n°1542152 et respecte la loi Informatique et Libertés. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et facilement depuis chaque contact ou sur simple demande.

© 2012 TonWebMarketing.fr - Blog WebMarketing, Monétiser son Blog, Webmarketing, Business. Tous Droits Réservés.
Un site qui a La Web Attitude.