Les techniques utilisées par les experts du marketing pour vous manipuler

7

La technique des experts du marketing pour vous manipuler

Attention : Vous allez peut être trouver cet article un peu choquant, et c’est normal. Vous y trouverez quelques techniques de marketing les plus manipulatrices et qui sont utilisées très régulièrement pour forcer le cerveau humain à prendre position, effectuer certaines actions et à adopter certaines idées. D’ailleurs, certaines techniques vont très probablement vous sembler familières…

Même si certaines sont un peu “limite” ou d’autres complètement illégales (Sauf dans le pays où se trouve le siège social de la boîte de l’entreprise qui les pratique…), vous allez voir que vous pouvez toutes les adapter pour votre Web-Entreprise, tout en offrant de la valeur à vos visiteurs. Pour chaque méthode je vais vous donner des exemple de “la vraie vie” (parfois assez limite moralement parlant), certaines situations que j’ai vécues, mais surtout pour chaque cas un exemple concret d’une utilisation propre pour votre Web-Entreprise.

Ce n’est pas la technique en soit qui est condamnable, c’est l’utilisation qu’on en fait. Parfois il faudrait presque être un avocat très expérimenté, pour juger de la légalité d’une technique ou non. Le but c’est simplement de vous montrer ce que c’est, que ça marche et pourquoi ça marche, puis comment adapter tout ça à votre activité :

Les techniques utilisées par les experts du marketing pour vous manipuler

Le Yes-Set

Surement l’une des techniques les plus connues en manipulation, et adaptée d’ailleurs parfois de façon très grossière et assez maladroite. Ça consiste à poser des questions toutes simples à vos prospects, auxquelles ils vont obligatoirement répondre “Oui”, les mettant ainsi dans un état “positif”, un état où ils diront “Oui” plus facilement ensuite, et un état où ils seront plus favorables à écouter ce que vous avez à dire par la suite. On l’utilise très souvent pour introduire un argumentaire de vente.

Exemple : Il y a pas si longtemps, des gens sont venus frapper à ma porte. Avant même de se présenter, d’expliquer pourquoi ils étaient là, ils ont dit une phrase toute simple : “Bonjour, nous visitons les personnes dans le quartier, pour parler d’un sujet qui concerne beaucoup de monde, Est-ce que vous vous posez des questions sur la souffrance ?” L’objectif pour eux étant de cibler des personnes un peu fragiles émotionnellement, qui ont perdu des proches, ou alors qui se posent des questions sur l’existence, la vie et la mort. Et lorsque cette question est posée à la bonne personne, la réponse va être “Oui”. Après cette question, j’étais pratiquement sûr qu’il s’agissait d’évangélistes ou de témoins de Jéhovah. Afin de savoir s’ils allaient effectivement utiliser cette technique du “Yes-Set”, je réponds “Oui”, puis après une petite phrase de transition, la question suivante a été : “Est-ce que nous pouvons entrer pour en discuter ensemble ?” Et effectivement c’est la transition que j’attendais, il est plus facile de dire “Oui” de nouveau, plutôt que “Non”, alors que l’on vient de répondre positivement à la question précédente. Ce serait alors incohérent.

Application : Sur beaucoup de pages de ventes je lis des phrases écrites sous forme de listes à puces, du genre : “Voulez-vous changer de vie ?”, “Vous en avez marre de gagner des miettes avec votre site ?”, “Vous travaillez trop ?”. Ce sont des phrases “bateaux”, et une utilisation assez maladroite de cette technique. Plutôt que de mettre la personne dans un “Yes-Set”, ça crée au contraire un sentiment de méfiance. Tout simplement car cette application du Yes-Set est associée à la plupart des arnaques sur le Web.

Une application intelligente, c’est le “What & Why”. D’exposer le problème, et d’expliquer pourquoi il y a un problème (et du coup montrer que ce n’est pas de sa faute). Au lieu de poser une question directe, exposez le problème de vos visiteurs, et expliquez pourquoi ce problème existe. La réaction de vos prospects sera alors “Oui, c’est vrai ça…”. Par exemple : “La plupart des gens ne mangent pas sainement, car les étiquettes sur les produits sont parfois trompeuses. Du coup malgré les efforts qu’ils font pour se maintenir en bonne santé, ils en ont marre d’être dans le flou pour choisir leurs produits”. Bien évidemment dans cet exemple, “les gens”, ce sont vos prospects. Ils vont s’identifier au problème, et c’est une manière détournée de les mettre dans un état d’esprit positif et réceptif, plutôt que qu’une phrase maladroite du genre “Vous en avez marre de prendre du poids ?”.

Le doigt dans l’engrenage

Une des techniques qui fonctionne le mieux lorsque l’on parle de manipulation. Il s’agit ici de vous demander d’effectuer une première action, d’avoir un premier engagement, souvent un engagement qui ne vous coûte rien du tout et pour lequel vous avez un bénéfice. Une fois que vous vous êtes engagé une première fois, vous êtes alors dans un esprit “d’action”. Il sera beaucoup plus facile de vendre après ce premier engagement, que sans celui-ci. Quand on parle de séduction, il vaut mieux inviter une femme à prendre un café, puis deux, puis trois, que de l’embrasser directement… Cet engagement, ça permet non seulement de mettre la personne dans un esprit d’action, mais aussi de “vous donner du temps” de prouver votre valeur, et donc de gagner la confiance de la personne. Car du coup, la personne sera beaucoup plus réceptive à ce qui vient ensuite.

Exemple : Il y a quelques années, j’ai reçu un coup de téléphone d’un marketeur américain. Il se présente en disant qu’il fait partie de l’entreprise X, et me demande si je suis intéressé pour faire un point sur mon activité, et m’exposer gratuitement des solutions pour l’améliorer. J’ai joué le jeu, et en répondant positivement, je venais de rentrer dans l’engrenage, puisque je m’étais engagé à faire cet audit (Cela ne m’engageait à rien financièrement).

S’en sont suivies plusieurs questions, où la réponse était obligatoirement “OUI” (Par exemple : “Est-ce que vous avez déjà suivi des formations ?”, typiquement la méthode du “Yes-Set”). Puis à la fin, il m’annonce que je suis éligible pour obtenir gratuitement les conseils de leur expert. Que si j’étais d’accord, l’expert allait me rappeler dans 20 minutes, le temps de se libérer (Bien entendu, l’un n’est pas plus expert que l’autre, ça fait partie du processus de vente). Et en réalité, tout le monde est éligible. Donc un pas de plus dans l’engrenage. Un engagement encore plus fort que l’autre, mais toujours sans obligation de ma part, avec la perspective d’un bénéfice pour moi.

Et si au début j’avais continué pour jouer le jeu et connaître les techniques qu’il allait appliquer, je me rendais compte qu’il était de plus en plus difficile de sortir de l’engrenage. Impossible de raccrocher au nez de la personne après le temps qu’elle m’a donné, et le bénéfice qui est censé en sortir… Enfin, le marketeur (l’expert qui a rappelé) me pose la question fatidique : “Si vous étiez sûr de pouvoir multiplier votre chiffre d’affaires actuel par 10, seriez-vous prêt à investir 2000 dollars pour recevoir les conseils d’un expert qui vous permettront d’arriver à ce résultat ?”. Cette question m’a bluffé. En répondant oui, je n’aurais plus eu qu’à sortir mon portefeuille et payer pour “augmenter mon chiffre d’affaires”. En partant d’un simple “oui”, puis d’une série de oui qui m’engagent progressivement, on se retrouve en train de dire oui pour un achat que l’on aurait jamais envisagé auparavant. Et si vous faites attention, il n’est pas en train de dire qu’il assure cette multiplication de CA, il me pose simplement une question, qui va détourner mon attention (J’en reparle un peu plus bas). Bref cette histoire c’est simplement pour vous montrer que même en connaissant ces différentes techniques, une fois que l’on est dans un engrenage et plus on avance dans celui-ci, il devient très très difficile d’en sortir. Mais on est d’accord, ici on est dans les limites de l’éthique et de la manipulation…

Application : Cette technique vous pouvez l’appliquer de mille et une manières. La meilleure manière, c’est d’offrir de la valeur gratuitement à votre audience, en échange de quelque chose de tout simple. Une réduction en échange d’un like sur facebook. Une participation à un concours en échange d’un tweet. Une vidéo en échange d’un email. Ce contenu que vous allez offrir, c’est aussi l’occasion de bluffer vos prospects. De créer cette relation de confiance, en plus de demander un premier engagement.

L’expérience de propriété (Ownership experience)

Cette technique est à la fois très puissante et très controversée. C’est la technique utilisée par tous les publicitaires, tous les marketeurs sans exception. C’est un ingrédient indispensable de toute campagne marketing qui se respecte. Ici le but est de “transporter” le prospect en possession du produit, de l’obliger à s’imaginer déjà client, et de lui montrer les bénéfices qu’il va en tirer (et pas seulement les dire). La controverse avec cette technique, c’est qu’il est très facile d’embellir les résultats, car l’utilisation d’un produit est différente selon la personne qui l’utilise (D’où la mention des fois “photos non contractuelles”). Pour vendre un appartement neuf, il est judicieux d’aménager et de créer un appartement témoin, qui pourra être visité, et les futurs acheteurs pourront s’imaginer en possession du bien. Lorsque vous voyez dans une pub un enfant tout content jouer avec le jouet d’un happy meal, ou une fille en tutu en train de savourer son yaourt, ou encore plus loin, le bruit d’un coca cola décapsulé à la radio…c’est l’expérience de propriété.

Exemple : Là aussi c’est utilisé de façon souvent très maladroite, le fait est que malgré ça, beaucoup de gens sont malheureusement très crédules, car ceux qui le font ne laissent rien au hasard. Si ça vous arrive de vous rendre (sans le vouloir bien entendu :)) sur des sites de téléchargements, vous êtes probablement déjà tombé sur ces sites qui vous vantent les mérites des options binaires, ou des martingales à la roulette. L’expérience de propriété est utilisée à son maximum : Ils tournent très souvent une vidéo vous montrant une personne normale, en train de mettre en application la méthode qu’ils enseignent, et de gagner de l’argent avec. Et tout est fait pour que vous vous mettiez à la place de cette personne : Très souvent c’est une personne normale à la voix “amateur” avec un mauvais micro, il n’y a pas de montages, vous voyez toute la procédure en direct, la vidéo est parfois de mauvaise qualité et également amateur, la personne dit même que “ça ne réussit pas à chaque fois, seulement 80% du temps”. Du coup on oublie qu’on a en face un pro du marketing, difficile de ne pas se mettre à la place de cette personne, et de s’imaginer en train de faire ces différentes étapes, et de voir l’argent rentrer sur son compte. Malheureusement ces vidéos ne sont pas représentatives de la réalité, parfois elles sont truquées, ou parfois elles ont été tourné après plusieurs essais. Comme je vous le disais en début d’article, c’est une technique à la limite de la légalité. Sur ce genre de sites on vous montre des gens en train de se reposer sur un hamac, des belles voitures, des billets un peu partout… C’est ce que j’appelle vendre du rêve, et ce n’est pas éthique.

Application : Vous devez trouver la juste limite entre vendre du rêve, et créer l’émotion. Une application éthique de ce concept, c’est ce que font les publicitaires : Montrer de quelle façon votre produit peut être utilisé (apportez un soin particulier à la qualité de l’image ou de la vidéo, c’est très important pour la valeur perçue !), puis les bénéfices directs que ça va apporter. Par exemple si vous vendez des chaussures de sport, une vidéo d’une personne en train de porter les chaussures, et de courir sur différents types de surfaces, pendant un certain nombre de kilomètres. Précisez également que “Les résultats peuvent ne pas être représentatifs de la réalité”. En clair, certains y arriveront, d’autres non. Si vous vendez un produit virtuel, créez des visuels, montrez des imprim-écran de votre produit, montrez une personne en train d’utiliser votre produit…. Le but c’est clairement de créer l’émotion que votre prospect est censé ressentir en devenant client, avant son achat.

Le principe de réciprocité

Tout simple et une technique plutôt sympa : Plus vous allez donner, plus on aura envie de vous donner en retour. Et plus ce que vous donnez à de la valeur aux yeux de la personne qui la reçoit, plus vous augmentez ce sentiment de réciprocité. Si un ami vient chez vous pour vous réparer une prise qui faisait un court circuit, vous allez probablement terminer la conversation par “Et si tu as besoin d’aide pour quoi que ce soit, n’hésite pas!”.

Exemple : Ce principe de réciprocité est utilisé par beaucoup de religions. Par exemple lorsque vous vous rendez à l’église, il n’y a personne à l’entrée pour vous facturer le droit d’aller à la messe. Vous entrez, on vous distribue les textes, vous êtes confortablement assis, puis le curé vient donner de son temps pour donner la messe. Puis environs au 3/4 de la messe, vient le moment de la quête. C’est très important que cette quête ne se fasse pas à la fin (et surtout pas au début), sinon beaucoup de gens commenceront à perdre ce sentiment de réciprocité. Au moment de la quête, vous êtes encore en train de profiter de tout ce que l’on vous donne, vous en avez profité déjà pas mal de temps, vous êtes en plein dans ce sentiment de réciprocité. (Note : On retrouve également la technique du pied dans l’engrenage, puisque vous avez acceptez de vous assoir dans l’enceinte, la porte est très souvent refermée pendant la messe). Et au moment où la quête est faite, vous vous retrouvez face à dieu. Autrement dit si vous ne donnez pas, dieu va le savoir… J’avais fait le calcul il y a quelques années, et si mes souvenirs sont bons 80 à 90% des familles donnent quelque chose.

Application : Pensez toujours à l’intérêt des autres avant le vôtre, et offrez toujours au minimum 3 à 7 fois plus de valeur que ce que vous demandez. D’autre part si vous utilisez ce principe à l’intérieur d’un “engrenage”, le taux de transformation est exceptionnel. En voici un exemple concret : Inviter vos prosepcts à un séminaire ou un atelier physique gratuitement, donnez un cours / une conférence pendant un après-midi ou quelques heures, puis proposez ensuite un produit payant à la fin. C’est ce qui se fait assez souvent avec les Webinaires. Vous avez 1h ou 2 de conférence gratuite, du contenu de qualité et de valeur, vous êtes à la fois dans un engrenage et vous vous sentez redevable (Ça marche beaucoup mieux avec un atelier physique. Plus le don est grand, plus le principe de réciprocité est difficile à ne pas respecter). C’est une excellente manière d’appliquer ce principe, tout en offrant de la valeur à vos prospects.

N’hésitez pas à “PERDRE de l’argent” (Comme si vous investissiez dans une publicité). Cette stratégie marketing a fait le succès de VistaPrint, avec ses cartes de visite gratuites, preuve que cette technique est très puissante. Plus vos prospects sauront que vous avez dépensé de l’argent et du temps pour eux, plus ils se sentiront redevables.

L’effet de masse

Il s’agit de montrer qu’il y a énormément de gens qui s’intéressent à tel produit ou tel évènement. Dans l’esprit humain, plus il y a de gens qui s’intéressent à quelque chose, plus c’est intéressant.

Exemple : Lors d’un voyage au Mexique, des natifs faisaient des jeux de rue. Le jeu c’était de trouver la boule, cachée parmi 3 gobelets retournés à l’envers. Mais il n’est pas seul ! Il y a 4 ou 5 personnes agglutinées autour de son stand, en train de jouer (et de gagner, ça va de soit !). Du coup on a la curiosité de se demander, pourquoi tant de personnes se retrouvent autour de lui en train de jouer, qu’y a-t-il d’intéressant ? En réalité, ces personnes font partie du stand également, tout le monde se connaît. Ça par exemple je ne suis même pas sûr que ce soit légal. Puis pour reprendre l’exemple des options binaires un peu plus haut, vous verrez souvent que plusieurs centaines de personnes ont laissé des témoignages (Souvent ils ne sont pas réels), ou que la page a été visité XXX millions de fois.

Application : Vous pouvez utiliser l’effet de masse sur votre site, en montrant une “preuve sociale”. C’est à dire en montrant vos nombres d’abonnés à vos réseaux sociaux (Vous pouvez les additionner pour que ce chiffre soit plus grand). Au lieu de “visiteurs”, parlez de “pages vues”, ça peut multiplier le chiffre par 2 ou 3. Puis provoquez les commentaires et les interactions. Arrangez-vous pour envoyer vos visiteurs au même endroit et en même temps, tout en leur demandant d’effectuer la même action. Ça va provoquer un effet de masse, un effet “boule de neige”, et c’est une façon totalement éthique d’utiliser cette méthode, même si vous n’avez pas encore énormément de visiteurs.

Le marketing par embuscade

Il s’agit de profiter d’un élément marketing, de la popularité de quelque chose, de la demande, pour détourner l’attention de vos visiteurs et promouvoir autre chose. C’est le cas notamment du sponsoring, où les marques en profitent pour exposer leur marque, sans que vous ne vous en rendiez compte. C’est aussi le cas lorsque vous souscrivez à un service, et qu’il y a ces fameuses “petites lignes” tout en bas du document, ligne que vous ne lisez jamais car votre attention se porte sur le reste. Votre attention est focalisée sur un élément, et les entreprises profitent de cette attention pour vous exposer à autre chose (Ou pour éviter de vous exposer à autre chose).

Exemple : Si vous regardez les épreuves de natation (mais il n’y a pas qu’en natation) aux Jeux Olympiques, vous verrez que certains nageurs se ramènent avec un casque audio. Cette pratique permet à certains athlètes de s’isoler des bruits extérieurs et d’éviter le stress. Et bien qu’avant de simples écouteurs étaient utilisés, les marketeurs ont utilisé cette pratique à leur avantage : Ils offrent en général les casques aux joueurs, et les rémunèrent pour porter une certaine marque de casque (Modèle souvent crée exclusivement pour le joueur). Du coup ces marketeurs profitent de l’énorme exposition mondiale des JO et des gros plans sur les nageurs, pour exposer leurs produits, qui plus est portés par des champions et des stars. Et même si vous ne les remarquez peut-être pas directement, indirectement vous gardez l’image en tête. Jusqu’au jour ou vous voulez en acheter un, et que vous les retrouvez à votre magasin… (Note : C’est la même technique utilisée lors de l’histoire un peu plus haut, avec la question “Si vous étiez sûr de pouvoir multiplier votre chiffre d’affaires actuel par 10, seriez-vous prêt à investir 2000 dollars pour recevoir les conseils d’un expert qui vous permettront d’arriver à ce résultat ?”. L’objectif est clairement de détourner l’attention, et la focaliser sur le gain potentiel).

Application : Le but ici c’est de détourner l’attention des gens, en leur exposant les éléments que vous voulez qu’ils voient, sur le chemin qu’ils vont emprunter pour arriver à leur objectif. Si vous offrez des téléchargements sur votre site, exposez une vidéo, un texte de vente, une publicité AVANT de permettre le téléchargement. Ça peut être soit sur le même chemin, soit sur la même page avec un différent visuel. Si vous avez un produit assez onéreux, n’hésitez pas à vendre également d’autres produits beaucoup plus chers à côté. L’autre produit paraîtra beaucoup plus abordable. Une application concrète si vous vendez des produits d’information par exemple, c’est de dire “Télécharger le produit” au lieu de “Achetez”. C’est de dire “Visionnez la vidéo” au lieu de “Inscrivez-vous à la newsletter”.

Le marketing subliminal

Vous le connaissez très probablement, il s’agit d’incruster une marque ou une image dans votre tête sans que vous ne vous en rendiez compte. Ça ressemble beaucoup au marketing d’embuscade, sauf qu’ici on utilise le pouvoir des images, pour que vous vous suggériez de façon indirecte, une image ou une signification différente. Le marketing subliminal est interdit, mais on va étudier ici une pratique presque similaire, utilisée par tous les publicitaires pour façonner l’image de leur marque.

Exemple : C’est peut-être un simple détail à vos yeux, mais la police d’écriture est d’une importance capitale. Si vous voulez que vos prospects trouvent votre entreprise sexy, préférez une typographie arrondie et fine. Si vous voulez donner une image d’entreprise ancienne, préférez une écriture avec des manques. Pour une entreprise technologiques ou innovante, une écriture flat ou avec ces reflets. Pour le luxe, la couleur or ou argent et une écriture à la fois solide et fine.

Application : La publicité subliminale, est une pratique totalement interdite car elle fait appel au subconscient de vos prospects. Les exemples que j’ai cité plus hauts ne sont pas de la publicité subliminale à proprement parlé, car ce sont des images directes, des images auquel notre conscient est exposé. Même si le but final, est l’auto-suggestion… Une application de ce concept, c’est de permettre à vos supports de communication d’être des supports marketing. Lorsque vous créez une vidéo, insérez votre logo dans un coin. Pareil dans vos emails, sur vos produits… Ça oblige les gens qui vont voir ce fameux support, à être exposés à votre logo et de se souvenir sans le savoir de votre marque. Et ce n’est plus du tout du marketing subliminal, c’est une pratique tout à fait légale et qui d’autre part apporte une valeur ajoutée et une cohérence à vos supports.

Le sentiment d’économie

Il s’agit de prouver que votre produit permet une économie en temps et en argent, par rapport au reste de la concurrence. Ici il s’agit à la fois de jouer sur les mots, mais également de jouer sur votre offre. Vous allez par exemple prendre les coûts les plus chers de votre marché, pour un produit peut être pas identique au vôtre, mais qui offre la même solution. Ou alors tout simplement vous allez mettre votre produit en concurrence, avec des produits de la même catégorie, mais beaucoup plus chers.

Exemple : Dans un magasin de running ou n’importe quel autre magasin spécialisé, tout est cher. Mais vous avez quelques articles, dont le prix n’a rien à voir. Après vous être focalisé sur l’intégralité des articles d’une catégorie, le fait de voir UN article à 10 euros, ça vous paraît une affaire… Car vous comparez par rapport au reste de la gamme, mais pas par rapport à d’autres produits comme en grande surface par exemple. Il est facile de ne pas voir ce que l’on ne cherche pas, et les entreprises qui pratiquent cette techniques, vont vous imposer les choix et les critères pour comparer.

Application : Mettez votre produit à côté d’offres beaucoup plus chères, ou fixez un prix à la valeur de votre offre. Montrez par A+B, que vous offrez un produit beaucoup plus cher que le prix auquel vous le vendez. La aussi c’est très souvent utilisé de façon maladroite, beaucoup de marketeur font une liste de coûts, qui sont en réalité plus chers que les prix normaux. L’économie doit être réelle. Si ce n’est pas le cas, augmentez de nouveau la valeur de votre offre.

La perspective de perte

Nous avons davantage peur de perdre quelque chose qu’envie d’en gagner une autre. Il est préférable de dire “Les 7 aliments qui vous font prendre du poids”, que “Les 7 aliments pour vous faire perdre du poids”. Car dans le premier cas si on ne s’inscrit pas “on perd”, dans le deuxième, “on gagne”. Ce principe vous pouvez l’utiliser par exemple avec un sentiment d’urgence, en limitant le prix, la quantité, le nombre de bonus dans le temps etc.

Exemple : Cette technique est sur-utilisée sur le web. L’urgence est un des ingrédients indispensable d’une bonne campagne marketing. Mais qui veut dire urgence, veut dire limite. Donc ce que vous offrez aux personnes aujourd’hui, contractuellement vous ne pourrez pas les offrir demain. Pour en revenir aux sites d’options binaires ou de casino en ligne, ça doit faire 1 an ou 2 ans qu’il faut “s’inscrire maintenant”, sous peine de perdre l’accès au bonus de bienvenue. Ça c’est typiquement illégal, car les marketeurs transforment cette perspective de perte en mensonge.

Application : Créez des bonus, qui auront un intérêt complémentaire à l’utilisation du produit. Avec des offres différentes à chaque fois. Soit vous devrez le faire manuellement et de façon ponctuelle toute l’année, soit vous pouvez créer une offre différente par mois, qui tournera en boucle. Une fois un prix plus bas que les autres, une autre fois une réduction sur un deuxième produit, une autre fois 3 produits pour le prix d’un, une autre fois un accessoire offert, etc. Et ces offrent doivent être limitées dans le temps. (Pour de vrai !)

La boucle

Le principe est très similaire à l’engrenage, sauf qu’ici on ne parle pas de “retour en arrière difficile”, mais “d’avoir envie de terminer”. Lorsque l’on commence quelque chose, la tendance naturelle c’est de le finir. Un livre non terminé, un puzzle non terminé, c’est frustrant. En faisant rentrer vos visiteurs dans une boucle, ils auront plus tendance à aller jusqu’au bout, que si vous ne faisiez pas cette boucle.

Exemple : Les séries télévisées utilisent ce principe pour vous engager à voir le reste des épisodes. Si vous voyez le premier épisode d’une saison, en général il y a une trame qui se développe, une question non résolue. Et pour en connaître la réponse, il faudra voir le reste des épisodes. Et au fur et à mesure des épisodes, d’autres boucles vont se créer, vous obligeant à voir le reste si vous voulez connaître la suite.

Application : Prenez le réflexe, au début de chaque message de votre part, de dire “Dans quelques secondes je vais vous dire XXX”, puis juste avant de refermer la boucle “La prochaine fois vous saurez XXX” (Adaptez le principe à votre activité). Si vous êtes une e-boutique, vous pouvez appliquer ce principe en créant par exemple une chaîne Youtube et en présentant des émissions hebdomadaires sur votre sujet, en utilisant le même principe que les séries télévisées.

La manipulation a mauvaise presse

Une chose importante à savoir, c’est que toutes nos idées et décisions, sont simplement nées suite à des évènements que nous avons vécu ou auxquels nous avons été exposé. Nous ne pouvons pas naturellement décider si X ou Y idée est la meilleure pour nous, sans auparavant avoir été exposé à certains arguments, ou quelques unes de ces techniques. Et c’est NORMAL !

Le mot “manipulation” en soit à une connotation négative. Mais la manipulation nous l’utilisons tous les jours. Pour que nos enfants ne fassent pas de bêtise, pour aller voir un film plutôt qu’un autre avec son conjoint, pour forcer ses animaux à rentrer à la maison (Quand mon chat ne voulait pas rentrer à la maison, j’agitais la boite de croquette pour l’inciter à revenir. On y retrouve donc “La technique de l’engrenage”, et “Le marketing d’embuscade”). Et tout l’intérêt de connaître ces techniques, aussi bien pour vous même que pour votre Web-Entreprise, c’est de trouver un moyen de les utiliser dans l’intérêt de votre audience, plutôt que dans votre intérêt.

C’est la seule règle à respecter pour pouvoir appliquer ces techniques de façon éthique. Notez ces quelques techniques, qui devraient vous aider à convaincre davantage de gens d’adhérer à votre cause !

Et vous, comment allez vous appliquer ces informations?
Newsletter Marketing

7 Réponses

  1. Eric dit :

    Excellent ce petit article. Je me suis mis au ref’ récemment depuis que j’ai créé mon site de DJ, ca devient un enjeu pour moi… Le marché est tellement concurrentiel.

  2. Bonjour,

    quel article de qualité !
    Merci pour tous ces rappels et notions de marketing .
    Avec les exemples données ont se rend compte qu’on est régulièrement la proie de bons marketeurs 😉
    Je vais tirer des conclusions de toutes ces techniques et les appliquer sur mes sites.
    Merci

  3. Olivier dit :

    Un excellent article. j’ai eu une idée géniale grâce à toi lol. Merci beaucoup

  4. Guy dit :

    Toujours aussi percutant l’ami Davy… et toujours aussi généreux dans ses explications.

  5. caroline dit :

    Salut Davy,
    j’ai vraiment apprecié cet article. Très bonne synthèse de l’ensemble des méthodes utilisés par les marketeurs

Pas de timidité, donnez votre opinion! (Do Follow à partir du 5ème Commentaire!)


En validant ici votre adresse email ou autre donnée, vous acceptez aussi de recevoir des informations, conseils, et des relances commerciales de la part de Davy Network. Seules les informations que vous avez fournies seront utilisées, sans excéder 10 communications par mois. Votre confidentialité est importante pour nous, vos données sont en sécurité et ne sauraient, en aucun cas, être transmises à titre gratuit ou onéreux, à des tiers, personnes physiques ou morales. La liste de diffusion est enregistrée à la CNIL sous le n°1542152 et respecte la loi Informatique et Libertés. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et facilement depuis chaque contact ou sur simple demande.

© 2014 TonWebMarketing.fr - Blog WebMarketing, Monétiser son Blog, Webmarketing, Business. Tous Droits Réservés.
Un site qui a La Web Attitude.